Après onze ans d’absence, Sophia Loren revient au cinéma dans une nouvelle adaptation du roman La vie devant soi de Romain Gary.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Rapportée par le magazine spécialisé Deadline, la nouvelle du tournage était connue depuis quelques mois. Ce que nous apprend le magazine est que le film atterrira le 13 novembre prochain sur le site de diffusion en streaming Netflix qui en a acquis les droits. Une première aura lieu auparavant à Rome.

> Consultez l’article de Deadline

Dans cette œuvre, la comédienne de 86 ans joue sous la direction de son fils Eduardo Ponti. Elle y incarnera le personnage de Madame Rosa, une survivante de la Shoah et ancienne prostituée qui, dans un immeuble du quartier de Belleville à Paris, se lit d’amitié avec Momo, un gamin sénégalais qu’elle a rescapé comme plusieurs autres enfants « nés de travers ».

« Mme Rosa est dure. Elle est fragile. C’est une survivante. Par bien des aspects, elle me rappelle ma propre mère », indique Sophia Loren dans un communiqué diffusé par Netflix.

Publié en 1975, La vie devant soi a obtenu le prix Goncourt la même année. Une première adaptation du roman est réalisée en 1977 par Moshé Mizrahi avec Simone Signoret dans le rôle de Madame Rosa. Le film est par la suite couronné de l’Oscar du meilleur film étranger aux Oscars de 1978. La même année, Simone Signoret reçoit le César de la meilleure actrice pour son rôle de Madame Rosa.

Selon The Guardian, la dernière apparition de Sophia Loren au cinéma remonte à 2010 dans le biopic My House Is Full of Mirrors. En 2009, elle jouait la mère de Daniel Day-Lewis dans le film Nine de Rob Marshall, œuvre inspirée de Huit et demi de Frederico Fellini.