(New York) Le réalisateur du film Boyz n the Hood (1991), John Singleton, qui était hospitalisé depuis le 17 avril, est mort lundi à Los Angeles.

Agence France-Presse

«Nos cœurs sont lourds aujourd’hui […], alors que nous pleurons cette énorme perte», a déclaré le président de l’Association des réalisateurs américains, Thomas Schlamme, en confirmant la mort du réalisateur dans un communiqué.

John Singleton était le premier réalisateur noir à avoir été nommé pour l’Oscar de la mise en scène, en 1992, avec Boyz n the Hood, sombre tableau de l’engrenage des gangs à Los Angeles, de la violence sous-jacente de nombreux quartiers noirs de la ville et de la répression aveugle de la police.

AP

John Singleton en 1991

Son film, qu’il avait tourné à 22 ans seulement, avait été un choc culturel et une étape majeure dans l’histoire du cinéma afro-américain, avec une distribution comprenant Angela Bassett, Laurence Fishburne, Cuba Gooding Jr et le rappeur Ice Cube, dont c’était le premier rôle au grand écran.

«Il avait explosé à Hollywood, dans notre culture et notre conscience, avec sa vision si puissante de la vie dans notre ville», a souligné Thomas Schlamme.  

«Repose en paix, John Singleton, tellement triste d’apprendre la nouvelle», a également réagi le réalisateur Jordan Peele sur Twitter. «John était un artiste courageux et une véritable inspiration. Sa vision a tout changé.»

Après Boyz n the Hood, John Singleton a réalisé 2 Fast 2 Furious (2003), son plus gros succès commercial, un remake de Shaft (2000), Four Brothers (2005) ou Higher Learning (1995).

Le réalisateur est mort peu après que sa famille a annoncé lundi avoir décidé de mettre un terme aux soins qui le maintenaient artificiellement en vie.

Il avait été hospitalisé le 17 avril suite à une défaillance cardiaque.