Pour marquer la transition vers l’année-modèle 2022, Volkswagen a apporté quelques modifications à sa Jetta, en commençant par une nouvelle mécanique de série.

Charles René
Charles René La Presse

Dans un dessein d’uniformisation, la marque allemande offrira sa berline compacte avec le même moteur que le multisegment sous-compact Taos, soit un quatre-cylindres turbocompressé de 1,5 L. La puissance passe ainsi à 158 ch, un gain de 11 ch lorsqu’on le compare à l’ancien quatre-cylindres turbo de 1,4 L. Ce moteur fonctionne sous une forme adaptée du cycle Miller, permettant de diminuer sa gourmandise en carburant. Volkswagen n’a pas appuyé ses dires sur des chiffres de consommation, cependant. Évidemment, ils varieront en fonction du choix de la boîte, manuelle (6 rapports) ou automatique (8 rapports).

De plus, cette Jetta 2022 sera dorénavant équipée de série de l’instrumentation numérique ainsi que du pavé de recharge tactile. Des béquilles d’assistance actives à la conduite sont également enchâssées dans l’équipement de base. Le tout est complété par de légères modifications esthétiques de la calandre et du bouclier avant. Seuls les yeux avertis pourront réellement constater les différences. La Jetta 2022 sera mise en vente dès la fin de l’année.

Trois ans de recharge pour les propriétaires de l’ID.4

Volkswagen a par ailleurs récemment annoncé que les propriétaires du nouveau multisegment électrique ID.4 bénéficieront de trois ans de recharge sans frais supplémentaires sur le réseau de bornes Electrify Canada.

PHOTO FOURNIE PAR VOLKSWAGEN

Volkswagen ID.4 branché à une borne de recharge du réseau Electrify Canada

Cette valeur ajoutée, cherchant bien évidemment à stimuler les ventes de véhicules électriques, ne sera pas accompagnée de limite de recharge. Composé de bornes d’une puissance de 150 kW et 350 kW, ce réseau est plutôt limité pour le moment. À peine cinq stations sont actuellement fonctionnelles au Québec. Il est cependant appelé à croître de 27 stations au pays à une centaine de points de recharge d’ici 2025.