La marque de luxe de Toyota, Lexus, a récemment présenté la toute dernière cuvée de son VUS compact NX. Ce changement de garde nécessaire se caractérise par une transition vers une nouvelle plateforme appuyée par un nouveau groupe motopropulseur hybride.

Charles René
Charles René La Presse

Mais d’abord, il y a l’enveloppe. Lexus nous amène sur des terres déjà défrichées en matière de design. Cette nouvelle génération reprend où son prédécesseur a laissé avec une multitude d’angles, qu’on pourrait sans doute assimiler à l’origami. La calandre avant en sablier demeure également bien présente visuellement. Le changement de plateforme permet en outre d’augmenter le volume de chargement ainsi que le dégagement pour les jambes à l’arrière.

PHOTO FOURNIE PAR LEXUS

Le Lexus NX 2022

Un choix de quatre motorisations

Il faut lever le capot pour constater des modifications tangibles à l’offre. Tout en haut de la hiérarchie des livrées trônera la version NX 450h+, qui emprunte la motorisation du Toyota RAV4 Prime. C’est donc une combinaison d’un quatre-cylindres de 2,5 L appuyé par deux moteurs électriques, dont un positionné sur l’essieu arrière. La puissance maximale atteint les 302 ch et l’autonomie électrique se situe à 58 km, d’après Lexus.

Trois autres moteurs se partageront le tableau des options. En entrée, un quatre-cylindres atmosphérique de 2,5 L produira 203 ch (NX 250). Un moteur turbocompressé de 2,4 L de 275 ch (NX 350) se placera en milieu de gamme. Finalement, un groupe hybride traditionnel (NX 350h) de 239 ch employant la même conjugaison mécanique que celle de la livrée enfichable ajoutera une corde de plus à l’arc de ce modèle particulièrement important.

Un nouveau système multimédia

Ce nouveau NX introduira également un tout nouveau système multimédia qui remplacera progressivement le système actuel souvent montré du doigt pour son pavé tactile controversé.

PHOTO FOURNIE PAR LEXUS

Vue de l’habitacle du Lexus NX 2022

D’approche nettement plus traditionnelle, ce système développé en Amérique du Nord se veut plus intuitif en misant sur un grand écran tactile. Il sera appuyé sur un nuage informatique (cloud) pour assurer ses mises à jour ainsi que des fonctionnalités de navigation.

Autre élément intéressant, ce nouveau système permettra de donner accès à une clé de démarrage numérique au moyen d’une application pour téléphones intelligents, ce qui éliminera le besoin de trimballer une clé physique lorsque l’on prête notre véhicule à un membre de la famille ou un ami, par exemple.

La production du NX, qui sera assurée en Ontario, s’amorcera à la fin de l’année.