Le départ de la Volkswagen Golf de série, qui survivra dorénavant uniquement en livrée GTI ou R, a fait couler beaucoup d’encre, ou de pixels, c’est selon. La compacte, qui a attiré son lot d’admirateurs au courant de sa longue et fructueuse carrière, n’avait plus sa raison d’être au Canada aux yeux du géant allemand. Elle sera remplacée en juin prochain par le Taos, lequel, vous l’aurez deviné, sera plus cher.

Charles René Charles René
La Presse

Le multisegment sous-compact, qui jettera les gants contre les Hyundai Kona et Subaru Crosstrek, pour ne nommer que ceux-là, commandera un prix de départ de 26 695 $, a annoncé la semaine dernière Volkswagen Canada. C’est près de 4000 $ de plus qu’une Golf 2021 en livrée de base et 3000 $ de moins que le VUS compact Tiguan.

Cette décision, justifiée par le fait que la voiture compacte perd progressivement du terrain au profit de solutions de rechange surélevées, rend inévitablement la gamme du constructeur moins accessible. Cette tendance de l’industrie de plus en plus marquée a aussi été vue récemment chez Hyundai avec l’abandon de l’Accent au profit du Venue et Nissan, dont le Kicks a pris essentiellement la place de la Micra.

PHOTO FOURNIE PAR VOLKSWAGEN

La Volkswagen Golf 2021

Le quatre-cylindres turbocompressé de 1,5 L (158 ch) du Taos consommera un demi-litre aux 100 km de plus que la Golf 2021 de base (7,6 L/100 km comparativement à 7,1 L/100 km) en version deux roues motrices, d’après les premiers chiffres avancés. Cette consommation grimpera à 8,5 L/100 km une fois l’option du rouage intégral cochée. En contrepartie, le multisegment aura un espace de chargement arrière de 790 L, un gain tout de même notable face aux 493 L de la compacte à hayon.