Le constructeur automobile Ford rappelle 575 000 fourgonnettes Windstar aux États-Unis et au Canada, leur train arrière pouvant potentiellement briser en raison d'un problème de corrosion.

ASSOCIATED PRESS

Le rappel touche les modèles vendus entre 1998 et 2003 dans les régions où un usage courant d'abrasifs sur les routes peut causer davantage de corrosion. Ces régions comprennent le Canada, la Nouvelle-Angleterre, les États du Nord-Est et la région des Grands Lacs.

L'administration américaine a entamé une enquête en mai, après avoir reçu 234 plaintes de propriétaires de Windstar au sujet du train arrière de leur véhicule. Deux de ces plaintes étaient liées à des collisions. Aucune blessure n'a cependant été rapportée dans ces plaintes.

Ford a indiqué dans des documents présentés jeudi à l'agence de sécurité routière américaine (NHTSA) qu'il prévoyait commencer à informer les propriétaires de véhicule le 27 septembre. Les réparations seront effectués gratuitement pour ces consommateurs.

La Windstar était construite à l'usine d'Oakville, en Ontario, entre 1995 et 2004.