Jusqu'à ce que la deuxième génération soit introduite en 2002, la première génération de l'Impreza a connu diverses transformations au fil des ans. Les modèles des années 90 ont bénéficié de retouches esthétiques et de nombreuses variantes du moteur «boxer» à 4 cylindres à plat. Lors de sa refonte en 2002, le moteur de 2,2 litres (137 chevaux) a été remplacé par un moteur de 2,5 litres (165 ou 173 chevaux, selon le millésime) dans les versions RS, TS et Outback. Toutefois, ces Impreza n'avaient aucun lien avec les nombreuses victoires de Subaru en rallye. Pour y remédier, les ingénieurs ont conçu des versions plus sportives dérivées des modèles de course. Ainsi, la WRX à moteur turbo de 2,0 litres (227 chevaux) a été lancée en 2002, alors que la STI à moteur turbo de 2,5 litres (300 chevaux) a suivi en 2004. En 2006, la cylindrée du moteur de la WRX est passée à 2,5 litres (230 chevaux).

Jean-François Guay LA PRESSE

En 2008, le dévoilement de la troisième génération n'a pas fait l'unanimité. Les critiques selon lesquelles l'esthétisme de la carrosserie était de mauvais goût étaient nombreuses. Mais, fidèle à l'historique de la marque qui a souvent été la cible de quolibets à ce sujet, les qualités intrinsèques de l'Impreza ont rapidement pris le dessus. Sous le capot, le moteur de 2,5 litres (170 chevaux) est demeuré au catalogue alors que le moteur turbo de la WRX a gagné du tonus en 2009 (265 chevaux), de même que celui de la STI (305 chevaux).

Que la route soit sèche, glacée ou enneigée, toutes les versions de l'Impreza proposent une tenue de route sportive et prévisible. Selon le choix de la transmission, le rouage intégral à prise constante de Subaru peut diriger le couple entre les essieux avant et arrière de façon différente. Ainsi, la boîte manuelle à cinq vitesses dispose d'un différentiel central avec visco-coupleur qui assure un partage du couple dans l'ordre de 50/50, alors que la boîte automatique à quatre rapports est constituée d'un embrayage multidisque à contrôle électronique qui gère le couple de 60/40 à 50/50 selon les conditions routières. Quant à la boîte manuelle six vitesses de la STI, il est possible de sélectionner parmi six différents réglages dont la répartition du couple peut varier entre l'avant et l'arrière de 50/50 à 51/49.

Si l'Impreza a déjà eu une forte valeur de revente, il est maintenant possible de se procurer un modèle d'occasion sans se ruiner puisque le prix des modèles neufs a diminué au cours des dernières années. Par ailleurs, comme la fiabilité des Subaru a connu quelques ratés, il est essentiel de faire vérifier l'ensemble du véhicule par un atelier de mécanique qui connaît parfaitement le produit. Par ailleurs, soyez extrêmement méfiant envers les WRX et STI, car rarissimes sont les modèles qui n'ont pas été cravachés par les anciens propriétaires.

>>> Pour plus de d'information sur la valeur de revente, les détails techniques et les rappels, consultez cette fiche.