Ford réagira à l'accueil mitigé qu'ont reçu ses modèles hybrides ces derniers mois concernant leur consommation d'essence. Le constructeur américain investira 52 millions dans leur développement afin d'augmenter leur efficience.

Charles René LA PRESSE

Quelques modifications seront apportées à la recette. Tout d'abord, les ingénieurs augmenteront la vitesse maximale que l'on peut atteindre en mode électrique pour qu'elle passe de 100 km/h à 137 km/h. Ceci permettra de réduire l'intervention de la mécanique à combustion sur autoroute. Les obturateurs de calandre seront également mis à contribution plus fréquemment pour amoindrir la traînée aérodynamique des véhicules en vitesse de croisière.

Autre mesure pour diminuer la consommation d'énergie, la vitesse de rotation du ventilateur du radiateur sera directement tributaire de la température dudit liquide. Elle n'aura donc pas à tourner à pleine vitesse constamment. Le temps consacré au ralenti de départ du moteur à essence sera diminué de 50 % pour favoriser l'intervention hâtive du moteur électrique.

Finalement, le module de contrôle du chauffage et de la climatisation seront optimisés également à dessein d'une plus grande frugalité.