À moins que la populaire Hyundai Sonata ne vienne jouer les troubles fêtes, il se pourrait fort bien que la plus haute marche du podium lors de l'attribution du titre tant convoité de «Voiture de l'année» en Amérique du Nord, soit occupée par une voiture électrique (Nissan Leaf) ou presque (Chevrolet Volt).

Jacques Duval MONVOLANT.CA

Les responsables de cette compétition annuelle dont le jury est composé par plus de 50 journalistes des États-Unis et du Canada viennent en effet de publier la liste des trois finalistes. On y trouve la Nissan Leaf , déjà nommée voiture de l'année en Europe et la Chevrolet Volt couronnée «voiture verte de l'année» lors du récent Salon automobile de Los Angeles.

La finaliste qui pourrait faire obstacle aux voitures vertes de Nissan et General Motors est la Hyundai Sonata, une berline de format moyen qui est à la fois spacieuse, économique, confortable et d'un prix abordable. Il reste à voir si les jurés lui préfèreront les deux premières autos électriques à faire leur apparition sur le marché. La place qu'elles prendront dans l'histoire aurait tout lieu de faire pencher la balance en leur faveur. Par ailleurs, autant la Leaf que la Volt sont vendues pour le moment dans des marchés sélectifs qui leur sont favorables au plan du climat et ne sont pas encore offertes à la grandeur du pays, ce qui pourrait nuire à leur sélection.

Mais, comme disait l'autre, «qui vivra verra». Dans la catégorie des camions, les trois finalistes sont le Ford Explorer, le Jeep Cherokee et le Dodge Durango.

Les gagnants seront connus lors de l'ouverture du Salon de Detroit au tout début de janvier.