Jusqu'à tout récemment, le véhicule par excellence des familles nord-américaines était la fourgonnette. Mais, las de conduire ces grosses familiales à portes arrière coulissantes, les chefs de famille ont peu à peu commencé à remplacer ces véhicules empesés et sans saveur par des véhicules plus dynamiques appelés multisegments.

Jean-François Guay, Collaboration Spéciale LA PRESSE

Toutefois, les multisegments représentent-ils une véritable option aux fourgonnettes? Ces véhicules trouvent leur inspiration dans la «sainte trinité automobile»: on retrouve dans un seul et même véhicule le comportement routier d'une berline, l'habitabilité d'une fourgonnette et la robustesse d'un utilitaire sport.

Pendant que Mazda et Ford ont décidé d'abandonner la production des fourgonnettes MPV et Freestar et que GM songe à faire de même en 2010 avec les Venture et Montana SV6, les constructeurs asiatiques demeurent fidèles au concept. Même chose chez Chrysler, qui a dévoilé cette année une Dodge Grand Caravan entièrement redessinée.

Mais, oh surprise! La Caravan à empattement court n'est pas de retour en 2008. Ce qui a fait mal aux concessionnaires canadiens et québécois, puisque la «petite» Caravan représentait au moins 75% des ventes comparativement à 25% pour la Grand Caravan. Des chiffres à l'opposé du marché américain, où la Grand Caravan obtenait la faveur de 75% des acheteurs.

Toutefois, Chrysler avait prévu le coup en dévoilant le Dodge Journey. Appelé à jouer le même rôle que la Caravan au sein de la gamme Chrysler, le Journey est, à ce jour, le plus sérieux rival de la Mazda5. Certes, il ne possède pas de portes coulissantes à l'arrière et retient plutôt le concept traditionnel des portes pivotantes. Après tout, la première génération de la fourgonnette Odyssey de Honda, en 1996, n'était-elle pas équipée de portes arrière à penture et d'un moteur à quatre cylindres?

Bref, l'arrivée du Journey, combiné à la flambée des prix de l'essence, sera-t-il l'élément déclencheur pour forcer les constructeurs à créer davantage de multisegments compacts, mais aussi à allonger la liste des multisegments de taille sous-compacte comme les Toyota Matrix, Pontiac Vibe, et Suzuki SX4?

Les monospaces européens

À cause du coût élevé du carburant sur le Vieux Continent, il y a longtemps que les constructeurs européens proposent des véhicules multisegments compacts et sous-compacts appelés monospaces (et minispaces). Chaque marque propose son modèle: Renault offre la Scénic, Peugeot le modèle 1007 à portes arrière coulissantes, Citroën décline sa Picasso en plusieurs configurations, et Fiat n'est pas en reste avec les modèles Idea et Multipla.

 

Mais du lot, ceux qui ont le plus de chance, un jour, de traverser l'Atlantique sont les Volkswagen Touran (à ne pas confondre avec la nouvelle fourgonnette nord-américaine Routan!), les Ford C-Max et Galaxy, sans oublier l'Opel Zafira.Certes, il faudrait que les constructeurs révisent plusieurs facettes de ces véhicules pour les importer chez nous, et ce tant au niveau du châssis, de la mécanique, que de la présentation intérieure. Toutefois, la crise du pétrole qui s'annonce pourrait accélérer le processus et causer quelques surprises.

 Car plus que jamais, les consommateurs nord-américains (surtout les québécois et les canadiens) sont prêts à accueillir des véhicules pratiques et économiques.