Source ID:; App Source:

Le monde musical se recueille lors des funérailles de Yuli Turovsky

Un jeune élève de M.Turovsky a joué une... (Photo Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Un jeune élève de M.Turovsky a joué une pièce en l'honneur de son défunt mentor.

Photo Édouard Plante-Fréchette, La Presse

CLAUDE GINGRAS
La Presse

Personnalités de notre monde musical, amateurs de musique, collègues et élèves du disparu: nous étions quelque 300 venus saluer une dernière fois Yuli Turovsky lundi après-midi, au Salon funéraire Paperman.

Dans cette même grande salle austère, c'était, il y a un an, le violoncelliste et chef d'orchestre qu'on voyait, courbé sous la douleur, suivre le cercueil de sa femme Eleonora. Cette fois, c'était son tour.

Du couple Turovsky, sorti héroïquement d'URSS en 1976 et fixé immédiatement chez nous, il ne reste que le souvenir de gens sympathiques qui s'étaient rapidement - lui surtout - intégrés au milieu francophone. Mais restent aussi, et surtout, les élèves qu'ils ont formés, lui en violoncelle, elle en violon et alto, et les disques qu'ils ont signés, seuls ou avec les Musici, l'orchestre fondé par le disparu.

Lundi, pendant la très longue cérémonie de 80 minutes qui se déroula devant le cercueil fermé, principalement en anglais, occasionnellement en français, une vingtaine de musiciens des Musici et de Nouvelle Génération (le second orchestre fondé par M. Turovsky) jouèrent, en fort contraste, la troublante Élégie de la Sérénade pour cordes de Tchaïkovsky et la grotesque Polka du ballet L'Âge d'or de Chostakovitch, sous la direction, tour à tour, d'Alain Aubut et d'Aïrat Ichmouratov.

Des nombreux élèves de M. Turovsky, le plus connu, Stéphane Tétreault, évoqua quelques souvenirs, comme le firent plusieurs autres dont certains avaient peine à retenir leurs larmes. Tous étaient d'accord pour vanter, chez le disparu, la discipline et le sens de l'humour. Dans un style si poignant qu'on croyait entendre le maître lui-même, le très jeune Tétreault joua la Prière de Bloch sur son fameux violoncelle Stradivarius, et presque aux pieds de celle qui le lui offrit il y a un an, la mécène Jacqueline Desmarais.

Parmi les personnes présentes, mentionnons les industriels David Sela et Noël Spinelli, Joseph Rouleau, Françoise Davoine, André Dupras, Madeleine Bédard, Helen Fotopulos, Kelly Rice, Dominique Morel, Martin Boucher, Mark Simons, Robert Markow, Christopher Hall, Jacques Robert, Richard Turp, Robert Verebes, Jean-Pascal Hamelin, Guy Soucie, Davis Joachim, Patrice Laré, Denis Gougeon, Claude Lamothe, Sofia Gentile, Monique Dubé, Michael Carpenter, Esfir Dyachkov.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer