C'est peu de dire que le nouvel album de l'Américaine Sharon Van Etten est attendu depuis longtemps. Sorti en 2014, son excellent Are We There a été un grand succès tant pour le public indie que pour la critique.

Mis à jour le 28 janv. 2019
ALAIN BRUNET LA PRESSE

Et puis... au terme d'un cycle de promotion et de tournées, l'auteure-compositrice-interprète a entrepris une formation afin de devenir intervenante en santé mentale, pour ensuite devenir la maman d'un garçon aujourd'hui âgé de 2 ans, et l'on ne compte pas sa participation en tant que comédienne à la série de Netflix The OA.

Maternité, santé mentale, prise en charge de soi et renforcement de la vie amoureuse sont ainsi les sujets abordés par la parolière ayant repris du service.

En interview, d'ailleurs, la femme de 37 ans confie avoir elle-même triomphé de l'adversité psychologique, après avoir traversé l'enfer d'une relation toxique au tournant de l'âge adulte - d'où les amours tourmentées évoquées dans moult textes de ses albums précédents. Dans Seventeen, chanson rock à la charpente springsteenienne, elle revient lucidement sur ce passé trouble d'adolescente sous l'emprise dénigrante d'un conjoint pervers et narcissique.

Acquise au fil de sa vie privée, de sa formation en santé mentale et de sa maternité, aussi par ses succès de comédienne, la force a ramené Sharon Van Etten du côté de la création.

Musicalement, la chanteuse déjoue les pronostics en s'associant à John Congleton - St. Vincent, Angel Olsen, Suuns, John Grant, etc. À l'évidence, cet excellent réalisateur texan préfère les synthétiseurs analogiques (dont le Jupiter 4), les évocations synthwave, trip-hop, post-punk ou même gothiques aux guitares indie rock, proéminentes sur les albums précédents de Van Etten, elle-même influencée par Alan Vega, Portishead ou Nick Cave - selon ses dires en interview.

Les constructions chansonnières n'en demeurent pas moins américaines dans le ton et l'approche mélodique. Qui plus est, le chant est meilleur que jamais auparavant, car Van Etten a eu le temps de le peaufiner en laissant son réalisateur en raffiner les emballages.

Voilà qui mène déjà à prédire que ce superbe opus s'inscrira parmi les meilleurs de cette année 2019, à peine amorcée.

* * * *

INDIE ROCK, SYNTHWAVE. Remind Me Tomorrow. Sharon Van Etten. Jagjaguwar.