Après 20 ans à ramer à contresens dans les hautes mers musicales, le trio Blonde Redhead semble avoir finalement maîtrisé les éléments déchaînés et s'apaise sur son neuvième album. La porte de ce Barragán s'ouvre sur un monde aux sonorités principalement analogues.

Mis à jour le 10 sept. 2014
Philippe Beauchemin LA PRESSE

En guise d'ouverture, la pièce titre, instrumentale, donne à entendre flûte et guitare. Puis, l'expérience des musiciens entre en jeu; la voix de Kazu Makino, toujours aiguë mais de moins en moins théâtrale au fil des albums, canalise les instruments utilisés par les jumeaux Pace.

On garde longtemps en tête la ligne de basse entendue sur Dripping et Cat On Tin Roof. Sur la pièce No More Honey, elle se conjugue avec justesse et précision aux accords d'une guitare électrique bouclée et à quelques éléments électros, alors que Makino étire son filet vocal tout en douceur.

À écouter: No More Honey

* * * *

ROCK ALTERNATIF. Blonde Redhead. Barragàn. Sony Music Distribution.