Ce DVD ne raconterait que le making of du premier opéra de Rufus Wainwright, Prima Donna, qu'il serait fascinant.

Alain de Repentigny LA PRESSE

La caméra nous emmène dans les coulisses le milieu de l'opéra qui se méfie des intrus parachutés de la pop, comme l'expliquera la soprano américaine Renée Fleming. Mais au delà du processus de création de Prima Donna, des premiers ateliers jusqu'à sa première, le 10 juillet 2009 à Manchester, ce document trace un portrait sans pudeur de l'un des artistes les plus transparents qui soient, tous genres confondus. Depuis les films de famille où on le voit, gamin, qui se fait déjà ses opéras, jusqu'aux témoignages de ses parents Kate McGarrigle et Loudon Wainwright, de sa soeur Martha, sa tante Anna et son amoureux Jörn Weisbrodt, tout est mis sur la table (l'ambition démesurée de Rufus, ses rapports étroits et complexes avec sa famille, sa sexualité, ses excès) avec une franchise et une candeur étonnantes. On en ressort avec la nette impression de mieux le connaître. Le DVD contient aussi des entrevues complémentaires et des chansons de Rufus qui s'accompagne seul au piano.