(Beverly Hills) Les fans des Beatles ne pourront pas les toucher mais auront tout le loisir de les admirer comme n’importe quel objet de collection : Julian Lennon met aux enchères une série de souvenirs personnels sous forme de NFT, œuvres numériques certifiées qui font fureur sur le marché de l’art.

Publié le 25 janvier
Agence France-Presse

Pièce maîtresse des premiers lots mis en vente par le fils de John Lennon via la maison californienne Julien’s Auctions le 7 février, la version NFT des notes manuscrites de la chanson Hey Jude est estimée entre 50 000 et 70 000 dollars.

Initialement intitulé Hey Jules, ce tube des Beatles avait été écrit en 1968 par Paul McCartney pour réconforter Julian Lennon, qui vivait très mal la séparation de John Lennon d’avec sa mère Cynthia.

La version NFT de ces notes se présente comme une animation où les mots s’inscrivent progressivement sur la page et est accompagnée, comme chacun des lots, par un commentaire audio de Julian Lennon situant l’objet dans son contexte historique et sentimental.  

« Pour moi, ça ne suffit pas de seulement regarder une image si je suis un acheteur. Donc j’ai voulu ajouter un truc un peu plus personnel, raconter une petite histoire qui se rapporte à l’image », explique Julian Lennon.

Julian Lennon met également en vente des NFT du manteau afghan porté par son père sur le tournage de Magical Mystery Tour (estimé entre 8000 et 10 000 dollars), de sa cape noire du film Help (10 à 20 000 dollars) et de trois guitares, dont l’une offerte par John Lennon pour Noël à son fils.

Une partie du produit de la vente ira à la fondation créée par Julian Lennon et sera consacrée à la capture du CO2 atmosphérique pour freiner le réchauffement climatique.

Julian Lennon a prévu de vendre d’autres NFT de sa collection via Julien’s Auctions mais n’envisage pas de se séparer physiquement de ses souvenirs. « Aucune chance ! Ça représente 30 ans passés à collectionner des objets qui sont très, très personnels. Et vous savez, je n’ai pas eu tant de choses de papa, alors je les chéris », explique l’artiste avec émotion.

Les NFT (pour « jetons non fongibles ») sont des certificats d’authenticité associés à un objet virtuel qu’ils rendent ainsi unique. Quasiment inconnus voici encore un an, ils représentent pour certains la nouvelle poule aux œufs d’or du marché de l’art contemporain.

Julian Lennon, à la fois musicien et photographe, se dit « intrigué et intéressé » par cette « nouvelle forme d’art ». Et s’il n’a pas encore franchi le pas, il n’exclut pas de concevoir des NFT à partir de ses photos.

Il a également passé quatre ans à enregistrer un nouvel album dont il prévoit de dévoiler « les premières chansons au printemps ».