Maintenant duo, Paupière, formé de Julia Daigle et de Pierre-Luc Bégin (We Are Wolves), lance un deuxième album, Sade sati. Les amateurs d’électro-pop nocturne et les nostalgiques de la new-wave seront ravis et charmés par l’influence sensuelle de la pop française et ses mélodies dansantes, notamment sur Cœur monarque et En ce matin.

Émilie Côté
Émilie Côté La Presse

Des chansons qui donnent envie d’y revenir dès la première écoute grâce à des synthés poseurs et des guitares désinvoltes. Il y a aussi des revirements sonores inattendus très réussis, notamment sur les excellentes chansons Singe et ADN.

Seul petit trait agaçant : le fait que certaines paroles servent davantage un effet de style qu’un propos senti. Pourquoi une chanson si envoûtante et émotive comme New Balance a pour titre une marque d’espadrilles avec une métaphore sur la course à pied ? Surtout que le titre de l’album, Sade sati, renvoie à un concept spirituel plus sérieux, soit une phase astrologique indienne de sept ans et demi qui survient au retour de Saturne et qui marque un renouveau après un grand bouleversement.

Malgré de petites réserves sur sa direction artistique, Sade sati reste un album qui accompagnera à merveille les nuits de la saison estivale.

0:00
 
0:00
 

IMAGE FOURNIE PAR LE GROUPE

Sade sati

Électro-pop
Sade sati
Paupière
Lisbon Lux Records
★★★½