Le groove lascif d’Une métaphore pour l’amour, funk à souhait, amorce avec fougue le premier album solo de Xavier Dufour-Thériault, chanteur et guitariste au sein du groupe électro rock Gazoline, qui emprunte le pseudonyme de Zoo Baby pour son projet parallèle né dans l’intimité de sa chambre.

Caroline Bertrand
La Presse

C’est sous les atours rutilants de mélodies pop accrocheuses et décomplexées (Par tes yeux, Cauchemar en cauchemar) aux ambiances synthétiques empreintes d’un groove omniprésent (Limonade, Oiseaux de malheur) que le compositeur et parolier à la voix nonchalante aborde le rêve et les afflictions de l’amour.

IMAGE FOURNIE PAR DUPRINCE

Album homonyme de Zoo Baby

Mélodies entraînantes, certes, mais qui n’en sont certainement pas moins multidimensionnelles, laissées de surcroît aux bons soins de Julien Mineau (Malajube) à la réalisation, « tripeux de synthétiseur, de mix, d’enregistrement » au dire de Dufour-Thériault, comme en témoignent les instrumentations créatives et vitaminées.

>>> Extrait de Pomme

0:00
 
0:00
 

Zoo Baby, qui embrasse une atmosphère plus aérienne sur Cœur de pomme, mise sur le lo-fi pour la dramatique Le contraire et l’enivrante Pomme, dans laquelle s’incruste un jouissif solo de guitare – solo auquel a également droit Filles gentilles.

À l’instar de Les Louanges, et de son néo-soul personnel, Zoo Baby propose un son tonique et magnétique qui lui appartient.

>>> Consultez la page Bandcamp de Zoo Baby

★★★★

Indie pop funk. Zoo Baby, Zoo Baby, Duprince.