Commençons par les présentations. Maya Hawke a 22 ans et des parents connus : Uma Thurman et Ethan Hawke.

Émilie Côté Émilie Côté
La Presse

On l’a vue s’illustrer dans la série Stranger Things et le film Once Upon a Time in... Hollywood (rappelons que sa mère est l’égérie de Quentin Tarantino).

Avec l’album Blush, la voilà qui brille comme autrice-compositrice-interprète. Sa musique de fort bon goût peut se comparer à celle — ou du moins plaire aux publics — de Lou Doillon, de Laura Marling ou même de Norah Jones (qui figure par ailleurs sur la pièce Bringing Me Down).

0:00
 
0:00
 

Les textes de Maya Hawke reflètent sa jeune vingtaine avec une poésie néanmoins mature et mordante. La jeune femme analyse ses amitiés compliquées, son travail d’actrice parfois factice et l’éducation de ses parents « qui ont fait de leur mieux ».

Laurel Canyon signe les arrangements de ses chansons, mais c’est surtout le réalisateur Jesse Harris qui a mis en musique les textes de Maya Hawke.

Il y a des airs country, des arrangements de piano, des accords de guitares plus électriques… Tout est finement arrangé pour mettre en valeur la jolie voix de l’autrice-compositrice-interprète.

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE MAYA HAWKE

Blush, de Maya Hawke

Maya Hawke est aguichante sur Animal Enough, alors qu’elle est à fleur de peau sur la ballade Mirth, qui clôt l’album, l’une des belles surprises de la rentrée musicale automnale.

★★★½

Folk. Blush, de Maya Hawke. Roughtrade.