Vingt ans après la sortie de son premier album homonyme et tout juste un mois après avoir fait courir les foules sur les plaines d’Abraham pendant le Festival d’été de Québec, la formation américaine Slipknot a proposé vendredi We Are Not Your Kind, un sixième album de chansons originales plus enragées que jamais. Voici cinq faits à savoir sur les récentes créations des métalleux masqués.

Geneviève Bouchard
Le Soleil

Le groupe a été particulièrement prolifique

Créé sur une période de trois ans, le sixième album de Slipknot est le fruit de séances particulièrement prolifiques pour la formation. Une bonne quinzaine de chansons ont été laissées sur le carreau au moment de mettre sur pied la collection de 14 titres (dont quelques interludes) de We Are Not Your Kind. « Au moins sept ou huit pièces ont été enregistrées avec les pistes vocales », a précisé Shawn « Clown » Crahan au magazine britannique Kerrang. Reste à voir si elles seront un jour présentées aux fans, laissées sur une tablette ou revisitées pour la suite des choses. Le guitariste Jim Root n’a pas caché que des éléments de la nouvelle Critical Darling, notamment, avaient été recyclés de séances de travail de l’album précédent.

La suite sur le site du Soleil : https://www.lesoleil.com/arts/slipknot--plus-soude-et-enrage-que-jamais-8431ed0d24792429bf091c7fdf56e0ed