Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery est le second album signé The Comet Is Coming, un de ces jeunes groupes londoniens dont l'indice de coolitude est très élevé auprès des jazzophiles émergents.

Mis à jour le 4 avr. 2019
ALAIN BRUNET LA PRESSE

Comme c'était le cas au premier opus, Channel the Spirits (2016), il s'agit d'une approche composite où le jazz s'exprime par l'improvisation au saxophone et sa relation avec le rythme effréné ou encore le bourdon méditatif, un peu à la manière du mythique quartette de John Coltrane, mais cette fois dans un environnement acoustico-numérique... 50 ans plus tard.

Sauf exception, les propositions harmoniques s'y trouvent généralement plus proches de la pop, du rock ou du funk/R&B, l'esthétique d'ensemble évoque l'électro plus que toute autre famille musicale.

King Shabaka (Shabaka Hutchings, saxo ténor, clarinette basse), Danalogue (Dan Leavers, claviers) et Betamax (Max Hallett, batterie) offrent de nouveau des compositions relativement simples qui se complexifient à travers les impros très énergiques, propices à la transe.

Voilà une excellente façon de transhumer de la pop vers des musiques plus complexes... et de réaliser la force vitale inhérente au profond mystère de la création artistique. C'est du moins ce que suggère le titre de cet enregistrement.

* * * *

ÉLECTRO, JAZZ. Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery. The Comet Is Coming. Impulse!