(Paris) Le chanteur Chris Brown, accusé de viol depuis janvier par une femme française, ne s’est pas rendu à la convocation de la police pour une confrontation avec la plaignante à Paris, ont annoncé les avocats de cette dernière.

Agence France-Presse

«M. Brown n’a pas d’excuse valable pour son absence. Il a tout simplement délibérément choisi de ne pas se présenter aujourd’hui à la confrontation. […] C’est un scandale», a réagi Me Gloria Allred, l’avocate de la jeune femme, dans une déclaration lue à la presse.

La plaignante de 24 ans accuse Chris Brown, son garde du corps et un des amis du chanteur de l’avoir violée dans un palace parisien dans la nuit du 15 au 16 janvier.

AP

Gloria Allred a donné une conférence de presse mardi à Paris.

Tous trois avaient été placés en janvier en garde à vue, notamment pour «viol aggravé», avant d’être remis en liberté, sans faire l’objet de poursuites. Aucun d’eux n’était présent mardi pour cette confrontation.

L’avocat de l’artiste de 30 ans, qui dénonce des accusations «infamantes, fantaisistes et contradictoires», a assuré que son client restait «à la disposition de la justice».

«Il est le premier à avoir demandé l’organisation d’une confrontation avec la plaignante, qui s’est empressée de la refuser alors qu’il se trouvait en garde à vue et disposé à lui faire face», a affirmé Me Raphaël Chiche.

Il a ajouté avoir indiqué «depuis plusieurs jours» que l’artiste ne serait pas présent mardi à Paris «en raison de contraintes professionnelles».

Me Chiche avait également annoncé en janvier avoir porté plainte pour «dénonciation calomnieuse» contre la femme qui accuse Chris Brown.