Deux soeurs héritières de la regrettée vedette rock Prince ont déploré mercredi que le contenu d'un coffre-fort, incluant des enregistrements originaux et des pièces inédites, ait été retiré du studio Paisley Park du chanteur et envoyé en Californie.

Publié le 12 oct. 2017
Steve Karnowski ASSOCIATED PRESS

Sharon et Norrine Nelson, demi-soeurs de Prince, ont affirmé à l'Associated Press être prêtes à faire appel aux tribunaux pour ramener ces éléments au Minnesota.

L'entreprise gérant le patrimoine, Comerica Bank & Trust, a affirmé que les enregistrements étaient conservés en lieu sûr par une compagnie d'entreposage réputée à Los Angeles.

Norrine Nelson a parlé d'une situation «extraordinaire et inconcevable».

Ces enregistrements sont perçus comme certaines des pièces de plus grande valeur au sein d'un héritage évalué à environ 200 millions $ US, selon des documents de la cour.

Sharon Nelson a dit avoir été informée le 29 septembre par un «représentant de Paisley Park», qu'elle n'a pas voulu identifier, qu'environ quatre camions étaient partis avec le contenu du coffre-fort dans le studio transformé en musée à Chanhassen, au début septembre.

«C'est comme si Prince était décédé de nouveau. C'est ainsi que je me suis sentie. J'ai été vraiment dévastée», a-t-elle soutenu.

Les deux soeurs ont dit croire que Comerica avait l'obligation de les avertir et qu'elles avaient leur mot à dire en vertu des ordonnances données plus tôt cette année par le juge du comté de Carver Kevin Eide, qui supervise la cause sur l'héritage.

Comerica a indiqué par communiqué avoir choisi la meilleure compagnie, Iron Mountain Entertainment Services, pour la conservation des archives de Prince, et a soutenu avoir discuté du processus avec les héritiers et les héritières.