Prince a souvent été présenté dans les années 80 comme le grand rival de l'autre star de la pop mondiale, Michael Jackson, une version plus sauvage du « King of pop ». Une concurrence qui a sans doute nourri leur créativité.

Publié le 21 avr. 2016
Taimaz SZIRNIKS AGENCE FRANCE-PRESSE

« Prince était sur le même créneau et touchait un large public. Michael n'aimait pas ça », explique l'écrivain et cinéaste Nelson George dans le documentaire de Philip Priestley Doctor Prince et Mister Jackson (2008).

« Michael Jackson était l'insider, le pur produit d'une tradition musicale, et Prince, l'outsider, le gosse de Minneapolis où à peine 5 % de la population est afro-américaine, celui qui voulait percer. Il était peut-être plus libre », ajoute-t-il.

« Prince était le méchant! », résume dans ce documentaire « Jellybean Johnson », un ami d'enfance du génie de la funk.

Nées la même année (1958), les deux superstars se sont connues et jaugées, chacune recluse plus tard dans son domaine, Prince à Paisley Park, au Minnesota, et Jackson dans son ranch de Neverland, en Californie.

En 1982, Prince obtient son premier grand succès avec l'album 1999. Quelques semaines après, Michael Jackson dépasse tous les records de ventes dans le monde avec Thriller et ses tubes.

Lorsqu'ils montent tous deux sur scène lors d'un concert de James Brown, en 1983, ils s'évitent soigneusement. Prince devra attendre la sortie de son film Purple Rain, en 1984, pour lequel il remporte l'Oscar de la meilleure musique de film, pour se comparer à Michael Jackson. Le lutin de Minneapolis y affirme son style plus rock, plus sauvage.

Cultivant l'idée d'une rivalité, Prince refusera ensuite de travailler avec Michael Jackson.

Il refuse d'abord d'enregistrer la chanson caritative écrite par Jackson We are the World avec les plus grandes stars de la pop américaine. Mais il posera sa voix sur une autre chanson de l'album.

Il décline ensuite l'offre de Jackson qui l'invite à jouer dans son clip Bad, en 1987.

Les deux bêtes de scène avaient surtout des images opposées. Dans une décennie où l'ambiguïté sexuelle dominait l'univers de la pop, « Michael s'était façonné une image enfantine », note Nelson George, d'où est né son surnom, «Bambi ». Prince, adepte des textes explicites, « au contraire, était très sexuel. Il cultivait une sensualité très féminine ».

Prince a surtout été le seul à critiquer l'autre publiquement. « Ma voix monte plus haut/et moi je n'ai jamais fait refaire mon nez/ça, c'est l'autre mec », chante-t-il dans son album Musicology en 2004.

Cette rivalité n'a pas empêché Prince de reprendre sur scène le tube de Jackson, Don't stop 'til you get enough. Michael Jackson est mort le 25 juin 2009, à l'âge de 50 ans.