Ici, une disco silencieuse où chacun, casque d'écoute sur les oreilles, danse sur sa propre musique; là, de la musique électro à défoncer les plus urbains des tympans. Des jumelles identiques, Kif-Kif, virent la rue à l'envers pendant qu'une soixantaine de spectateurs élisent le «roi-objet» après une performance de Golden Gala.

Daniel Lemay LA PRESSE

Depuis quatre ans, rue Saint-Denis, le Festival d'art émergent OUMF donne une dimension nouvelle au concept du «party de la rentrée». Rentrée collégiale et universitaire avec la soirée UQAM du jeudi 4 septembre avec des prestations en alternance sur la grande scène (au sud de De Maisonneuve) - Karim Ouellet, Groenland et Le Trouble - et sur la scène «émergente» (devant la bibliothèque Saint-Sulpice) qui verra défiler Seoul, Le Couleur et Human Human.

Le vendredi est à l'avenant avec, entre autres, Misteur Valaire et le trio hip-hop The Posterz tandis que M pour Montréal, chargé de la programmation musicale, a aligné pour la finale du samedi 6, Rich Aucoin de Halifax, le jazz trio torontois BADADNOTGOOD et Poirier, le prince des DJ montréalais (voir oumf.ca pour le programme complet).

Tout au long du week-end, les visiteurs pourront ajouter leur touche à la fresque OUMF ta rue!, dans la côte à Baron, et choisir parmi les dizaines d'activité et spectacles tant dans la rue que dans les estaminets du Quartier latin, partenaire intéressé de ce festival unique en ville.

OUMF la rentrée!