Le chanteur tchèque Pavel Bobek, pionnier du rock'n' roll et de la country dans son pays à l'époque où le régime communiste voyait de très mauvais oeil cette musique «américaine», est décédé mardi à l'âge de 76 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé l'agence CTK.

Publié le 20 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Né le 16 septembre 1937 à Prague, cet architecte diplômé a profité dans les années 1960 de la politique d'ouverture relative du régime pour présenter un répertoire rock'n roll chanté alors exclusivement en anglais.

Devenu au milieu des années 1960 membre de la troupe du théâtre non-conformiste pragois Semafor, il choisit de chanter en tchèque, expliquant qu'ainsi, «les gens comprenaient de quoi on parlait dans les chansons».

Pavel Bobek s'est tourné ensuite davantage vers la country et ses versions tchèques des chansons de Kris Kristofferson, Kenny Rogers ou Johnny Cash demeurent très connues jusqu'à aujourd'hui.

À la différence d'un grand nombre d'autres chanteurs, il n'a jamais participé à des festivals de chansons engagées ou à des tournées à travers l'ex-Union soviétique.