Radio-Canada doit s'attendre à subir des compressions d'au moins 5% dans le prochain budget fédéral, a indiqué le ministre du Patrimoine canadien, James Moore, lors d'une entrevue à la CBC.

Mis à jour le 13 juill. 2011
Pierre-André Normandin LA PRESSE

«Radio-Canada doit faire sa part. L'idée que Radio-Canada ne puisse pas faire pour 5% d'économies pour contribuer à notre plan économique global est ridicule (silly)», a indiqué le ministre, tout en écartant l'idée de privatiser le diffuseur public qui reçoit une contribution annuelle de 1,1 milliard de dollars du gouvernement fédéral.

James Moore a précisé que ces compressions étaient semblables à celles que subiront tous les organismes fédéraux, à l'exception de ceux du secteur de la santé et ceux oeuvrant pour les aînés. «Tout le monde, incluant Radio-Canada, doit participer à cette réduction des coûts et trouver 5%.»