Les festivals donnent de plus en plus de place aux commanditaires. Même la Mecque du festival indie rock, Glastonbury, qui avait une tradition «no-logo», n'a pu résister.

Émilie Côté LA PRESSE

Pour les entreprises, les festivals sont le lieu idéal pour rejoindre le public des 25 à 34 ans. «Les festivals veulent que les billets ne soient pas chers, mais ils veulent des bons groupes», souligne Catherine Moore, directrice du programme de l'industrie de la musique à l'Université de New York.

Bien entendu, Apple passe mieux comme commanditaire qu'une compagnie d'assurances. «Pour que ce soit accepté, il ne faut pas une commandite trop intrusive, et il faut que ça marche avec le public et la musique», note Catherine Moore.