Animateurs-vedettes, personnages controversés, curiosités fascinantes, les frères Bogdanoff ont été tout cela à la fois. Ceux qui se sont fait connaître à la télévision française dans des émissions où ils mélangeaient allègrement science, littérature fantastique, astrophysique et science-fiction sont décédés à six jours d’intervalle de la COVID-19.

Publié le 6 janvier

Grichka a succombé à la maladie le 28 décembre, Igor a suivi le 3 janvier. Le second, plongé dans un coma artificiel, n’a pas su que son inséparable jumeau était mort. Ils avaient 72 ans.

Selon le quotidien Le Monde, ces deux hommes, qui ne pouvaient faire deux pas sans se faire arrêter par des fans, n’étaient pas vaccinés.

Le philosophe Luc Ferry, proche des Bogdanoff, a déclaré aux médias qu’il a recommandé une cinquantaine de fois aux frères d’aller se faire vacciner.

Étant très sportifs, sans un gramme de graisse, ils croyaient que le vaccin était plus dangereux.

Luc Ferry

De son côté, l’avocat d’Igor et Grichka, Édouard de Lamaze, a affirmé que ses clients n’étaient pas antivax. Mais il n’a pas souhaité fournir de raisons qui expliqueraient la position des deux frères.

Leur attaché de presse a dit que les Bogdanoff se pensaient « insubmersibles ». « Igor et Grichka étaient dans un monde différent du commun des mortels. »

Selon des proches, les jumeaux, qu’on a souvent qualifiés de « supérieurement intelligents », auraient contracté la COVID-19 vers la fin de novembre ou le début de décembre et auraient vu cela comme une simple grippe. Terrés chez eux, ils n’ont pas souhaité prendre de médicaments, préférant s’en remettre aux plantes.

Nés le 29 août 1949, les célèbres frères se sont passionnés dès l’adolescence pour l’aéronautique, la science et la science-fiction. Igor était titulaire d’un doctorat en physique théorique et Grichka, d’un doctorat en mathématiques.

L’émission qui les a fait connaître est Temps X. Elle a été présentée de 1979 à 1987. Les deux animateurs, alors dans la jeune trentaine, étaient plutôt séduisants. Ils présentaient leur émission dans le décor d’un vaisseau spatial dans des combinaisons d’un kitsch inouï. On leur a ensuite confié plusieurs autres émissions : Projet X 13, Rayons X, Science X, À deux pas du futur.

Même si aujourd’hui, des journalistes et animateurs sérieux qualifient les deux hommes de « vulgarisateurs scientifiques » ou carrément de « scientifiques », il reste que leurs théories ont souvent suscité de vives réactions chez les grands chercheurs.

Les Bogdanoff ont publié de nombreux ouvrages, dont Avant le Big Bang, La fin du hasard et Le visage de Dieu. Ils ont par ailleurs été accusés de plagiat par un astrophysicien et fait l’objet d’un rapport du CNRS dans lequel on affirmait que les thèses des deux frères n’avaient pas de « valeur scientifique ».

Inventées, empruntées ou exagérées, leurs théories ? C’est ce qu’affirment plusieurs scientifiques. Chose certaine, les frères Bogdanoff maîtrisaient l’art de bien les communiquer. Il faut voir avec quel aplomb ils répondent aux questions de Thierry Ardisson, en 2004, lors de la sortie de leur livre sur le Big Bang.

Mais l’aspect sans doute le plus fascinant au sujet de ces deux hommes concerne leur apparence physique hors temps. Au fil des années, le public a assisté à une étrange métamorphose qui a soulevé de nombreux questionnements.

Interrogés à répétition sur ces changements qui leur ont soudainement offert un menton proéminent, de même que des pommettes et des lèvres surdimensionnées, Igor et Grishka ont toujours habilement esquivé la question, laissant planer un doute quant aux effets de nombreuses interventions chirurgicales ou le résultat d’une maladie (l’acromégalie).

Rencontrée par un journaliste dans les rues de Paris au début de la semaine, une jeune femme a décrit les frères Bogdanoff ainsi : « Monstrueux, étonnants et intelligents. » Elle fait une description assez juste de ces personnages.

Ces hommes, purs produits de leur époque, ont joué avec la science, recherché une jeunesse éternelle et contourné la vérité pour nourrir à fond leur image médiatique, un univers dont ils connaissaient tous les rouages.

Ils se sentaient insubmersibles. Ils se croyaient au-dessus de la mêlée. Mais pourtant… Ceux qui ont passé leur vie à donner le goût de la science au public ont tourné le dos à celle-ci au mauvais moment. Ils n’avaient pas besoin de cette science car, pour eux, ils en faisaient partie. « Sommes-nous vraiment nés sur Terre ? », se demandaient-ils parfois devant des journalistes médusés et excités.

À force de flirter avec les extraterrestres, les Bogdanoff en étaient devenus des prototypes.

Écoutez une entrevue des frères Bogdanoff à Tout le monde en parle, en France