Malgré la pandémie, l’année 2021 a offert un lot d’actualités très variées, pour le meilleur et pour le pire.

Publié le 26 déc. 2021

Les héros

Les travailleuses et travailleurs de la santé

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Pour la deuxième année de suite, mes héros sont les travailleuses et travailleurs de la santé, qui tiennent le système à bout de bras, alors que la pandémie s’étire en longueur. Pendant que nous râlons contre les désagréments réels des mesures sanitaires, cela fait 18 mois que le personnel hospitalier est sous pression, avec ce que cela signifie comme fatigue, physique et psychologique. On leur souhaite de ne pas jouer en prolongation pour une troisième année.

La surprise

La levée de la tutelle de Britney Spears

La tutelle pesait sur la chanteuse depuis 13 ans, et sa levée pourrait avoir un impact important sur toutes les personnes qui vivent avec ce statut très particulier. Il ne faut pas oublier que tout ça est né d’un mouvement de fans, le fameux #FreeBritney, qu’on regardait au départ comme une curiosité, avant que des enquêtes journalistiques et des documentaires soient faits sur l’abus dont aurait été victime la pop star, âgée aujourd’hui de 40 ans. Dans son cas, l’adage voulant que « la vie commence à 40 ans » ne saurait être plus vrai.

Le bon coup

L’adaptation de Dune, roman culte de Frank Herbert, par Denis Villeneuve

PHOTO FOURNIE PAR WARNER BROS. PICTURES

Malgré toute l’estime qu’inspire le réalisateur depuis des années, ce n’était pas gagné d’avance, d’autant plus que son Blade Runner 2049 en 2017 n’avait pas connu le succès espéré. Les attentes étaient élevées et n’ont pas cessé de croître à mesure que la sortie du film était repoussée en raison de la pandémie. Un échec au box-office et les jeux auraient été faits pour la production d’une suite, puisque le cinéaste a choisi de tourner son film en deux parties. Mais la vision de Villeneuve a séduit autant les néophytes que les lecteurs de Dune, un pur bijou de cinéma qu’il faut voir sur grand écran, et l’attente sera longue pour voir la conclusion de cette saga !

Le fiasco

La campagne de Denis Coderre aux élections municipales

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Il est difficile de comprendre comment on peut se tirer dans le pied à ce point-là. Considéré comme favori au début de la course, alors qu’on nous promettait un « nouveau Coderre », l’homme s’est empêtré dans les mêmes travers, en particulier son arrogance – agissant comme si Valérie Plante n’avait été qu’un égarement d’électeurs –, un manque de transparence lorsqu’il a refusé de dévoiler la liste de ses clients peu de temps avant le scrutin, sans oublier un argumentaire plutôt négatif sur sa ville, qui n’a pas passé auprès des Montréalais. Une sortie de piste qui n’a pas été rachetée par son discours de défaite.

La chose que j’ai déjà oubliée

La controverse sur le film Aline de Valérie Lemercier

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON 4:3

Ce petit psychodrame national en dit long sur notre rapport à la célèbre diva de Charlemagne, ainsi que sur la compréhension de la différence entre la réalité et la fiction. Cela éclaire aussi la surdité que l’on peut avoir lorsqu’on s’indigne des débats sur l’appropriation culturelle ou les représentations bancales des minorités…

Ce que l’on ne doit pas oublier

  • Marie-Claire Blais en 2008

    PHOTO RÉMI LEMÉE, ARCHIVES LA PRESSE

    Marie-Claire Blais en 2008

  • Serge Bouchard

    PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

    Serge Bouchard

1/2
  •  
  •  

Le génie de Marie-Claire Blais et la sagesse de l’anthropologue Serge Bouchard, qui nous ont quittés cette année.