On a beau respecter les règles d’isolement pour éviter d’aggraver la pandémie, l’esprit de l’amateur d’art, à tout le moins, a besoin de s’évader. Galeries, musées et centres d’art d’ici et d’ailleurs continuent d’innover pour nous oxygéner les cellules avec toutes sortes de visites virtuelles et d’activités. Même de la gymnastique… artistique.

Éric Clément Éric Clément
La Presse

Gymnastique artistique

Bien des confinés en sont réduits, depuis huit semaines, à pratiquer leurs exercices physiques en suivant une routine sur un écran. Ayant fait un tel constat, le centre Clark a eu la bonne idée de ressortir l’œuvre vidéo psychédélique et ironique Whispering Pines, de Shana Moulton et Nick Hallett, qui faisait partie de leur exposition de septembre 2018.

PHOTO FOURNIE PAR LE CENTRE CLARK

Cynthia, l’alter ego et avatar de l’artiste Shana Moulton, que l’on peut voir lors de ses exercices de gymnastique 
dans la vidéo Whispering Pines

L’œuvre porte sur les rituels quotidiens, notamment la gymnastique, d’une Cynthia hypocondriaque et agoraphobe en quête d’harmonie et jouée par Shana Moulton. Une œuvre bien faite qui convient à notre réclusion actuelle.

En France, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem), à Marseille, a créé un espace virtuel destiné aux familles. Avec, là aussi, des exercices physiques à faire chez soi à partir de vieilles cartes du dessinateur René Vincent ou des jeux d’ombres chinoises pour les enfants.

PHOTO FOURNIE PAR LE MUCEM

Ombres chinoises : le lama, papier, chromolithographie, 4,8 cm x 7,4 cm. Mucem

> Visitez l’espace virtuel du Mucem

Andy Warhol

Amateurs d’Andy Warhol, le Centre international d’art contemporain de Montréal (CIAC) a mis en ligne plusieurs visites virtuelles d’expos, dont une, très fouillée, sur les papiers peints conçus par le prince du pop art. La visite est accompagnée d’un texte explicatif inédit de l’historien d’art et conservateur Paul Maréchal, spécialiste d’Andy Warhol.

> Voyez les papiers peints d’Andy Warhol

Visites virtuelles

Le Centre Phi vient de mettre en œuvre un projet de résidence artistique virtuelle intitulé Lignes parallèles. Dix artistes multidisciplinaires du Grand Montréal ont été choisis pour créer en isolement pendant deux mois. Ces artistes sont Adam Basanta, Naghmeh Sharifi, Connor Willumsen, Philippe Dubost, le collectif Gauche/Droite, Marilou Lyonnais, Dayna McLeod, Lexis, Justin Wright et Philippe Collard.

PHOTO FOURNIE PAR LE CENTRE PHI

En résidence artistique virtuelle avec Phi, Connor Willumsen est un auteur de bande dessinée et artiste visuel originaire de l’Alberta et établi à Montréal. Il a récemment figuré dans la liste des meilleurs auteurs américains de bande dessinée (Best American Comics).

> Suivez les artistes en cours de création

À Toronto

Née en pleine pandémie, la galerie torontoise Patel Brown expose actuellement, à la foire virtuelle new-yorkaise Future Fair Online, le travail de l’artiste Rajni Perera que la Maison des arts de Laval nous avait fait découvrir lors de sa Triennale Banlieue ! de 2018. D’origine srilankaise, Rajni Perera crée des œuvres qui évoquent la sexualité féminine, l’identité et la condition des immigrés.

> Voyez les œuvres de Rajni Perera

Rajni Perera fait également partie, avec Shuvinai Ashoona, Chloë Lum & Yannick Desranleau, Manuel Mathieu et Cindy Phenix, des artistes que la galerie Hugues Charbonneau a réunis pour sa nouvelle programmation virtuelle intitulée Une touche humaine. Une initiative pour exprimer de l’empathie, avec des artistes s’intéressant à la force de la socialisation.

> Découvrez Une touche humaine

La galerie Archive Contemporary, à Pointe-Saint-Charles, a mis sur pied une expo solo vraiment intéressante de l’artiste canadien de peinture abstraite Richard Roblin. Lumineuses, les œuvres de cette « micro-rétrospective » intitulée A Wondrous Journey font l’objet d’un catalogue accessible en ligne.

  • Crush, 2009, Richard Roblin, huile sur toile, 66 po x 44 po

    PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE ARCHIVE CONTEMPORARY

    Crush, 2009, Richard Roblin, huile sur toile, 66 po x 44 po

  • Jewel Icon, 2010, Richard Roblin, acrylique sur toile, 50 po x 90 po

    PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE ARCHIVE CONTEMPORARY

    Jewel Icon, 2010, Richard Roblin, acrylique sur toile, 50 po x 90 po

  • First Draft, 1986, Richard Roblin, huile sur toile, 72 po x 48 po

    PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE ARCHIVE CONTEMPORARY

    First Draft, 1986, Richard Roblin, huile sur toile, 72 po x 48 po

1/3
  •  
  •  
  •  

> Consultez le catalogue d’A Wondrous Journey

1700, La Poste

En attendant de découvrir les œuvres de Geneviève Cadieux qui devaient y être exposées à partir du 27 mars, le centre d’art 1700 La Poste propose d’explorer ses expositions passées dans la section Archives de son site. Notamment des capsules vidéo d’entretiens avec des artistes tels que Jocelyne Alloucherie, François Morelli, Jean-Pierre Larocque, Jean-Pierre Morin, Marc Garneau, Vladimir Velickovic ou Ed Pien.

> Consultez le site de 1700 La Poste

À Québec

À Québec, où la pandémie a été beaucoup moins ressentie qu’à Montréal, la galerie Michel Guimont a rouvert ses portes ce jeudi 7 mai. Son site web propose plusieurs visites virtuelles d’artistes qu’elle représente, dont René Derouin, Rafael Sottolichio, Diane Landry, Jean-Pierre Larocque ou encore Michael Smith.

PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE MICHEL GUIMONT

Proscenium, 2020, Michael Smith, acrylique sur toile, 68 po x 64 po

PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE MICHEL GUIMONT

Mecca Hills, 2019, Edward Maloney, impression au jet d’encre, 13 po x 15 1/2 po

> Visitez le site web de la galerie Michel Guimont

La tournée des musées

Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC), à Ottawa, a mis en ligne récemment son nouveau « MBAC virtuel », avec bien des merveilles à explorer, notamment des explications d’œuvres d’art et des salles où l’on peut agrandir les tableaux et en voir la description.

> Visitez le MBAC virtuel

Plus exotique, le Musée palestinien de Bir Zeit, en Palestine, vient de lancer un projet intéressant pour les francophones. Il fait visiter virtuellement son expo permanente Lumières d’orangeraies et ses salles de conservation des œuvres, en arabe avec sous-titres en français. Une visite qui permet d’apprécier l’architecture très contemporaine de ce musée ouvert en 2016. Et de découvrir des affiches sociales et politiques créées durant les 50 dernières années.

PHOTO LA PRESSE

Visite virtuelle de Lumières d’orangeraies, au Musée palestinien de Bir Zeit, en Palestine

> Visitez l’exposition Lumières d’orangeraies

Toujours au Proche-Orient, l’Israel Museum de Jérusalem, toujours fermé, innove avec des visites virtuelles efficaces de ses expositions. On a notamment un accès privilégié à des œuvres rares de grands maîtres, tels que Rembrandt, Van Gogh ou Renoir.

> Visitez le site de l’Israel Museum (en anglais)

En rafales

Place à la nouvelle transparence des prix dans le milieu de l’art. La galerie Pierre-François Ouellette Art Contemporain (PFOAC), comme la galerie Simon Blais ou encore la galerie 3 (qui a rouvert cette semaine, à Québec), affiche désormais les prix des œuvres vendues sur son site web rénové. Pour les moins fortunés des amateurs d’art, des salons virtuels présentent également des œuvres plus accessibles, à des prix inférieurs à 1000 $.

> Visitez les salons virtuels de PFOAC

Sébastien Pesot, artiste inspiré du mouvement punk et du monde de la performance, a lancé récemment sa dernière publication, Spunkt Art Now. « Je n’aurai pas pu tomber sur une pire période ! », dit-il. Pesot a fait l’objet, l’hiver dernier, d’une présentation de la Fabrique culturelle qui rend compte de son univers épris de contre-culture.

> Voyez la capsule sur La Fabrique culturelle

PHOTO JEAN TURGEON, FOURNIE PAR LE MNBAQ

Stanley Février est finaliste du 4e Prix en art actuel du Musée national des beaux-arts du Québec.

Enfin, l’artiste québécois d’origine haïtienne Stanley Février a annoncé cette semaine sur son site Facebook avoir dû s’isoler le 30 avril après avoir ressenti les symptômes de la COVID-19. Il allait mieux ces derniers jours même s’il n’est pas encore totalement rétabli. Stanley Février fait partie, avec Chun Hua Catherine Dong, Chloë Lum & Yannick Desranleau, Walter Scott et Marigold Santos, des cinq finalistes du 4e Prix en art actuel du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ). Le vainqueur sera annoncé prochainement.

> Consultez le site du Prix en art actuel du MNBAQ