Les vacances. On y rêve toute l’année. On s’imagine faire une tonne de choses productives pendant ces deux ou trois semaines de liberté. Genre : repeindre une pièce de l’appartement ou faire un grand ménage du placard de l’entrée. Inévitablement, on finit par regarder des films d’après-midi à TVA en se bourrant la face de Tostitos.

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Et c’est parfait comme ça. Les vacances, c’est fait pour, justement, ne rien faire de contraignant. C’est fait pour lire, siester, regarder une série télé, re-siester, passer du bon temps en famille ou avec des amis, mais sans horaire précis, sans la pression sociale d’accomplir quelque chose d’extraordinaire pour épater la galerie sur Instagram.

Wow, tu as vraiment construit ce refuge pour les réfugiés rohingya pendant tes vacances en Asie ? Comme dirait Shania Twain, dans sa chanson au titre qui résume tout : « Ça ne m’impressionne pas tant. »

Hein, tu es passé au travers des 342 épisodes des 15 saisons de Grey’s Anatomy pendant ton congé ? Comme dirait Bette Midler dans Wind Beneath My Wings : « Savais-tu que tu étais mon héros (ou mon héroïne) ? »

Voici quelques idées de séries, toutes doublées en français, à voir ou à revoir s’il pleut à seaux ou si la canicule nous enferme dans une pièce climatisée, sous un nuage de poussière de Cheetos. Elles sont presque toutes offertes dans leur intégralité, format pensé expressément pour la rafale télévisuelle.

Stranger Things 3  (Netflix)

PHOTO FOURNIE PAR NETFLIX

Stranger Things

Oui, il faut avoir vu les deux premiers chapitres pour apprécier pleinement le troisième, probablement le plus abouti de la trilogie. Les jeunes de Hawkins ont vieilli. Le nouveau centre commercial attire toutes sortes de clientèles, dont des étrangers, le jour comme la nuit. Winona Ryder a perdu plusieurs de ses tics agaçants, mais a gardé sa belle frange. Et notre bon vieux Hopper demeure aussi grincheux et encore plus courageux que dans les saisons passées. Vive Hopper.

Les honorables  (Club illico)

PHOTO FOURNIE PAR CLUB ILLICO

Patrick Huard, Mylène MacKay et Macha Grenon dans Les honorables

TVA relaiera sans doute ce brillant thriller judiciaire dans la prochaine année. Si vous ne pouvez pas attendre quelques mois, branchez-vous sur le Club illico pour 10 heures ininterrompues de suspense et de revirements. Patrick Huard et Macha Grenon y sont excellents sous la toge de deux juges respectés qui tentent de venger le meurtre de leur fille de 18 ans. La révélation des Honorables ? L’acteur Kevin Houle, qui incarne le présumé tueur, un être énigmatique et inquiétant.

Tchernobyl  (HBO, Crave, Super Écran)

PHOTO FOURNIE PAR SUPER ÉCRAN

La minisérie britanno-américaine Tchernobyl

Une de mes séries préférées des derniers mois. Et dire que j’ai failli la rater parce que le sujet – un vieil accident nucléaire en Ukraine, ugh – ne m’allumait pas. Mais c’est formidable. On y apprend un tas de trucs sur la physique et on frissonne devant cette catastrophe qui aurait pu avoir des conséquences encore plus dramatiques pour la planète entière. C’est un film d’horreur politico-scientifique qui se dévore en un week-end.

Le dernier soir  (Extra d’ICI Tou.TV)

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

La journaliste Monic Néron

Il s’agit de la première série de true crime québécois, qui rouvre la filière jamais résolue des meurtres de deux adolescents de Longueuil, âgés de 13 et 15 ans. Les faits remontent au printemps 1975. Diane Déry et Mario Corbeil partent à moto et ne reviennent jamais. Ils ont été abattus « comme des chiens », dans un champ à l’extrémité du boulevard Roland-Therrien. Qui a bien pu commettre un geste aussi horrible ? À force de fouiller ce dossier mystère, la journaliste Monic Néron a peut-être identifié un suspect. Une diffusion du Dernier soir est prévue à la télé « régulière » à l’hiver 2020.

Euphoria  (HBO, Crave, Super Écran)

PHOTO FOURNIE PAR HBO

Zendaya dans la série Euphoria

Les images de l’ennui adolescent n’auront jamais été captées de façon aussi sublime. On y suit une bande d’amis californiens, presque tous mineurs, qui fument, reniflent et avalent toutes les drogues imaginables, même du fentanyl. Mais au-delà des scènes de partys endiablés et de sexe explicite, Euphoria explore de façon plus qu’honnête le mal-être de ces jeunes, ainsi que leur difficile passage à l’âge adulte. La vedette (Zendaya) offre une performance d’actrice époustouflante. Certains parents vont flipper en voyant ce que fabriquent les ados dans leur dos.

When They See Us  (Netflix)

PHOTO FOURNIE PAR NETFLIX

When The See Us

Assurément la télésérie la plus choquante et révoltante de 2019. La cinéaste Ava DuVernay replonge dans l’histoire vraie de cinq adolescents noirs, qui ont été faussement accusés, en 1989, d’avoir violé et laissé pour morte une joggeuse blanche dans Central Park. La façon dont l’enquête policière est polluée par l’avocate Linda Fairstein (excellente Felicity Huffman) vous fera hurler de rage, tout comme le racisme non dissimulé des policiers impliqués dans cette affaire épouvantable. Le dernier épisode, qui détaille le parcours carcéral du plus vieux du quintette, me hante encore aujourd’hui.