«Obsédé» par Les trois mousquetaires depuis sa plus tendre enfance, Paul W.S. Anderson propose une nouvelle adaptation du roman de Dumas, clairement destinée au public du XXIe siècle.

Marc-André Lussier LA PRESSE

Vraiment? Les trois mousquetaires? Encore? Le réalisateur anglais Paul W. S. Anderson, principalement reconnu pour ses films mêlant l'action à la science-fiction (dont ceux tirés du jeu vidéo Resident Evil), est bien conscient de l'ampleur du défi. D'autant plus qu'il existe déjà d'innombrables adaptations du célèbre roman d'Alexandre Dumas depuis l'avènement du cinéma il y a plus d'un siècle. Certaines d'entre elles furent même marquantes.

«Mais personne ne l'avait fait en 3D encore! réplique tout de go le cinéaste au cours d'une rencontre de presse tenue récemment à Londres. À mes yeux, ce récit convient parfaitement à la 3D. Il valait la peine d'y mettre les efforts nécessaires. Bien sûr, tourner un film en utilisant cette technologie est plus ardu pour tout le monde, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Honnêtement, je ne me verrais plus retourner en arrière. Et puis, je suis obsédé par l'histoire des Trois mousquetaires depuis que j'ai lu le bouquin à l'école. J'ai grandi en regardant les films de Richard Lester aussi.»

Résolument destiné à une nouvelle génération de spectateurs, ce Three Musketeers en 3D se distingue grandement du film de cape et d'épée traditionnel. Même si la trame narrative de ce scénario écrit par Alex Litvak (Predators) et Andrew Davies (Bridget Jones's Diary) est tirée directement de l'oeuvre classique, ce nouvel opus est de nature résolument plus fantaisiste.

«Disons qu'on a mis un peu plus de gomme dans les scènes d'action!», reconnaît Paul W.S. Anderson.

«Il s'agit davantage d'une relecture, précise de son côté Orlando Bloom, l'interprète du duc de Buckingham, rival des héros. Ce film est plus grand que nature. À vrai dire, cette histoire a été racontée tellement souvent qu'il faut à tout prix emprunter une approche originale pour intéresser le public d'aujourd'hui. Aux puristes qui souhaiteraient une adaptation plus fidèle de l'oeuvre de Dumas, je suggérerais d'aller louer les DVD de films plus anciens!»

Une production allemande

Tourné aux célèbres studios de Babelsberg, à Berlin, ainsi que dans plusieurs lieux en Bavière, où subsistent encore aujourd'hui des châteaux et bâtiments permettant de servir de décor à une histoire campée au XVIIe siècle, The Three Musketeers met essentiellement en vedette une distribution internationale. Le rôle-clé de D'Artagnan a été confié au jeune acteur américain Logan Lerman.

«Il me semblait important que l'interprète du personnage ait l'âge du rôle pour une fois, précise Anderson. Dans le bouquin, D'Artagnan est un adolescent âgé d'à peine 17 ans!»

Matthew Macfadyen, Ray Stevenson et Luke Evans incarnent respectivement Athos, Porthos et Aramis, les trois mousquetaires au service du roi Louis XIII. De leur côté, Milla Jovovich, Christoph Waltz et Orlando Bloom donnent chair à des personnages que la bande de mousquetaires devra combattre pour protéger les intérêts de la France.

Tous ces gens ont dû apprendre à manier l'épée de façon convaincante.

«Quand on tourne en 3D, on ne peut pas tricher, fait remarquer Milla Jovovich, muse et compagne du cinéaste à la ville. Il faut toucher la cible de façon précise, sinon l'effet est gâché. Nous avons eu la chance de pouvoir nous entraîner avec la championne olympique allemande Imke Duplitzer.»

«Et puis, poursuit-elle, Paul tenait à ce que son film soit du vrai 3D. Il a utilisé la meilleure technologie pour ce faire. C'est d'ailleurs facile de distinguer un film qui a été conçu en 3D dès le départ d'un autre dont les effets ont été ajoutés en postproduction. Ne serait-ce que par l'absence de migraine ensuite! À mon avis, Paul vient de faire son meilleur film.»

Milla Jovovich et Paul W.S. Anderson se trouvent présentement à Toronto pour le tournage, en 3D bien sûr, de Resident Evil 5. Ce tournage fut d'ailleurs marqué plus tôt cette semaine par un accident dont les victimes, heureusement, s'en sont sorties sans blessures trop graves. La sortie de ce nouvel épisode est prévue au mois de septembre 2012.

The Three Musketeers (Les trois mousquetaires en version française) prend l'affiche le 21 octobre.

Les frais de voyage ont été payés par Alliance Vivafilm (Summit Entertainment).

«Bien sûr, tourner un film en 3D est plus ardu pour tout le monde, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.» - Paul W.S. Anderson