(San Francisco) Le nombre d’appels vidéo passés via Teams, la solution de visioconférence de Microsoft, a bondi de 1000 % en mars, d’après un rapport publié jeudi par le géant de l’informatique qui se retrouve en concurrence avec Zoom, une des applications reines du confinement.

Agence France-Presse

Le 31 mars, « nous avons assisté à un record de 2,7 milliards de minutes passées en réunion en une seule journée, soit une hausse de 200 % par rapport aux 900 millions de minutes du 16 mars », relève Jared Spataro, vice-président de Microsoft 365, qui comprend une suite de logiciels.  

« Des réunions entre collègues aux professeurs qui font cours à leurs étudiants via des classes virtuelles et aux PDG qui tiennent des sessions de questions-réponses avec des milliers d’employés, nous trouvons tous de nouvelles façons de nous rassembler à distance », raconte-t-il.

« Nous avons même vu des chefs se présenter à des réunions sous l’apparence de patates virtuelles », s’amuse-t-il encore.

Il estime que cette période va « changer nos façons de travailler et de nous connecter pour toujours », et prend pour preuve qu’en Chine « il y a encore deux fois plus de nouveaux utilisateurs de Teams chaque jour par rapport à la fin janvier ».

La plupart des services de communication ont battu leurs records le mois dernier, à mesure que la moitié de la planète était appelée à rester chez elle pour enrayer la pandémie de coronavirus.

Une plateforme en particulier a volé la vedette à toutes les autres : Zoom a été très largement adoptée au-delà des entreprises, ses clients traditionnels.

Elle a dépassé les 200 millions de participants à des réunions quotidiennes en mars, contre 10 millions en décembre dernier.

Les piliers du secteur, comme Google Hangouts, Slack ou Teams (« équipes ») n’entendent pas se laisser distancer.

Et certaines fonctionnalités populaires chez Zoom apparaissent aussi chez eux.

L’option de personnaliser son arrière-plan (pour avoir l’air d’être à la plage ou dans une bibliothèque), par exemple, est soudain disponible sur Teams.

Microsoft va aussi installer un bouton « lever la main », qui indique que l’on souhaite prendre la parole lors d’une réunion vidéo.

La semaine dernière, Zoom a été stoppée en pleine ascension par des scandales de sécurité et de confidentialité des données.  

La société s’est depuis mobilisée pour corriger les failles et mieux protéger les réunions. Mais l’occasion était trop belle pour ses rivaux…

« Chez Microsoft, la vie privée et la sécurité ne sont jamais des choses auxquelles on pense après-coup », a écrit Jared Spataro lundi, dans un communiqué en ligne.