(Toronto) Les Canadiens sont nombreux à tenter d’obtenir des préapprobations hypothécaires et de bloquer certains taux d’intérêt, alors que des économistes prédisent que la longue période de bas taux d’intérêt pandémique prendra bientôt fin.

La Presse Canadienne

Estée Zacks dit avoir récemment remarqué une augmentation des demandes pour bloquer des taux, qui gèlent les taux hypothécaires pendant quelques mois.

La propriétaire de Strategic Mortgage Solutions affirme que ses clients voient les blocages comme un moyen d’avoir une longueur d’avance sur des marchés en vogue comme celui de Toronto, qui favorisent les vendeurs.

L’analyste Benjamin Tal, de Marchés des capitaux CIBC, note que même une augmentation d’un point de pourcentage des taux hypothécaires par rapport aux niveaux actuels coûtera aux nouveaux acheteurs en moyenne 230 $, ou 12 % de plus, en paiements d’intérêts mensuels supplémentaires.

L’économiste Robert Kavcic, de BMO Marchés des capitaux, affirme pour sa part que les taux hypothécaires fixes de cinq ans sont déjà en train de grimper, mais que les personnes ayant des préapprobations en main avaient probablement encore un ou deux mois pour acheter une propriété.

Il croit que la Banque du Canada augmentera probablement son taux d’intérêt directeur plus rapidement, et de façon plus importante, que la plupart des gens ne s’y attendent, ce qui pèsera sur les acheteurs.