Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Les chasseurs d’aubaines savent qu’il est toujours bon d’avoir une somme en encaisse dans son portefeuille, en particulier à l’approche de la fin d’année.

Certains investisseurs voudront diminuer dès maintenant leur exposition aux titres ayant mal performé cette année avant que ces titres ne subissent une pression additionnelle d’ici Noël. Notamment si les investisseurs croient que ces titres risquent d’être largués avant la fin de l’année par des actionnaires désireux de réduire leur facture fiscale en cristallisant des pertes qui serviront à contrebalancer de potentiels gains en capitaux imposables.

L’occasion d’acheter des titres à prix intéressants en octobre, novembre et décembre pourrait donc survenir encore cette année, à condition d’avoir dressé au préalable une liste de titres à suivre.

***

Il ne reste que trois séances boursières avant l’arrivée d’octobre, un mois où la volatilité s’est parfois manifestée avec violence dans le passé.

***

En bondissant de 5 % jeudi, l’action du voyagiste montréalais Transat a réalisé un gain quotidien pour la première fois en septembre, et a mis fin à une séquence de 14 séances boursières consécutives à la baisse.

***

Un des fondateurs de Couche-Tard vient de vendre pour 8 millions de dollars d’actions de l’entreprise. Entre le 15 et le 21 septembre, Richard Fortin a vendu 150 000 actions lui appartenant et un bloc de 30 000 actions enregistrées au nom de sa fondation.

***

L’entreprise montréalaise Nuvei a traversé avec succès sa toute première semaine complète en Bourse. Le titre est maintenant en hausse de plus de 50 % par rapport au prix initial fixé lors de son premier appel public à l’épargne.

***

Les marchés semblent moins inspirés récemment, mais il est trop tôt pour s’alarmer, souligne l’économiste Stéfane Marion, de la Banque Nationale, dans une capsule diffusée il y a quelques jours.

« Il faut garder en tête que les marchés boursiers sont des marchés d’anticipation. On anticipait déjà la reprise économique et il ne faut pas oublier qu’on avait des valorisations boursières relativement élevées au Canada et aux États-Unis à ce moment-ci du cycle dans un contexte où on escompte déjà des bénéfices qui reviendraient à leur niveau record dès l’été prochain. »

Il rappelle que les banques centrales « veillent au grain ». « Et on a des stimuli budgétaires de plusieurs gouvernements dans le monde. Ce qui agace, c’est la recrudescence de cas de COVID dans plusieurs pays », dit-il.

***

H2O Innovation a gagné un nouvel admirateur cette semaine. Frédéric Tremblay, de Valeurs mobilières Desjardins, a lancé mardi un suivi officiel des activités de l’entreprise de Québec spécialisée dans le traitement des eaux avec une recommandation d’achat. Il apprécie notamment le fait que 85 % des revenus sont maintenant récurrents (plus de deux fois plus qu’il y a cinq ans). Les six analystes qui suivent le titre en suggèrent tous l’achat.

***

Les titres québécois de Metro, mdf commerce (anciennement Mediagrif), Innergex et Boralex ont touché cette semaine un sommet de la dernière année en Bourse. À l’opposé, Bombardier, Transat, Molson Coors et Bellus Santé ont atteint un nouveau plancher des 52 dernières semaines.