(Ottawa) L’endettement des ménages a augmenté au premier trimestre, alors que la pandémie de COVID-19 commençait à paralyser l’économie, selon une mesure clé de Statistique Canada.

La Presse canadienne

La dette des ménages sur le marché du crédit en proportion du revenu disponible est passée de 175,6 % à 176,9 %, a indiqué vendredi l’agence fédérale.

Autrement dit, il y avait 1,77 $ de dette sur le marché du crédit pour chaque dollar de revenu disponible des ménages.

Statistique Canada a ajouté que les tendances annuelles montraient que ce ratio d’endettement avait tendance à être plus élevé chez les ménages à plus faible revenu.

Dans l’ensemble, l’agence a indiqué que la dette sur le marché du crédit totalisait 2334,4 milliards à la fin du trimestre, dont 1532,3 milliards de dettes hypothécaires et 802,1 milliards de crédit à la consommation et de prêts non hypothécaires.

Le ratio du service de la dette des ménages, qui correspond au total des paiements obligatoires du capital et des intérêts de la dette en proportion du revenu disponible des ménages, s’est rétréci pour passer de 14,81 % à 14,67 %.