Vous avez établi vos principaux besoins ? Comment choisir votre planificateur financier ou conseiller ? Quels critères privilégier afin d'établir une relation professionnelle fructueuse, fiable et durable de part et d'autre ?

Mis à jour le 26 mars 2018
Martin Vallières LA PRESSE

Vous avez établi vos principaux besoins ? Comment choisir votre planificateur financier ou conseiller ? Quels critères privilégier afin d'établir une relation professionnelle fructueuse, fiable et durable de part et d'autre ?

« Après les vérifications de base comme les accréditations auprès des autorités réglementaires, ainsi que les références recueillies dans notre entourage social et professionnel, l'un des éléments les plus importants demeure la qualité de la relation de confiance entre le planificateur financier et son client », souligne Jocelyne Houle-LeSarge, présidente et directrice générale de l'Institut québécois de la planification financière (IQPF).

« Le client d'un planificateur financier accrédité doit sentir qu'on est à l'écoute de ses besoins et qu'on les comprend. En contrepartie, le planificateur financier a besoin de la confiance de son client pour lui faire part de l'ensemble de sa situation et de ses objectifs en matière de finances personnelles. »

Cela dit, quelles sont les questions à poser lors de la recherche et du choix d'un planificateur financier ou d'un conseiller en services financiers ?

En guise de mode d'emploi, voici les suggestions de l'Autorité des marchés financiers (AMF) sur les questions à poser et les précautions à prendre avant de confier la gestion de vos finances personnelles à un professionnel.

LES QUESTIONS À POSER, SELON L'AMF

Êtes-vous membre d'un organisme reconnu ou d'un ordre professionnel ? Lequel ?

Depuis combien de temps êtes-vous en affaires ?

Quels produits et services offrez-vous ?

Comment êtes-vous rémunéré pour vos services (salaire, commission ou honoraires) ?

Comment pouvez-vous m'aider à atteindre mes objectifs ?

À quelle fréquence nous rencontrerons-nous ?

Comment me tiendrez-vous informé des opérations effectuées dans mon dossier ?

Source : La confiance, ça se mérite, Autorité des marchés financiers

LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE, SELON L'AMF 

Assurez-vous d'avoir en main un document signé par vous et votre professionnel qui confirme votre entente. Ce document devrait contenir une description précise du mandat que vous confiez à votre professionnel.

Entendez-vous à l'avance sur la forme et le montant de la rémunération du professionnel, ainsi que la fréquence de cette rémunération.

Demandez à recevoir des nouvelles régulièrement du professionnel, par exemple une fois par mois. Qu'a-t-il fait en votre nom et auprès de qui est-il intervenu ?

Demandez à une personne de confiance de réviser la lettre d'entente.

Source : La confiance, ça se mérite, Autorité des marchés financiers