Source ID:cafbf121-d2aa-4d21-abfa-f0d59d88c09e; App Source:alfamedia

REER: rêver, c'est bien... imaginer, c'est mieux!

La retraite, c'est samedi tous les jours, selon Sylvain... (Photo Jean-Marie Villeneuve, Archives Le Soleil)

Agrandir

La retraite, c'est samedi tous les jours, selon Sylvain B. Tremblay, vice-président d'Optimum Gestion de Placements. Il faut alors l'imaginer pour la planifier.

Photo Jean-Marie Villeneuve, Archives Le Soleil

Didier Bert

Collaboration spéciale

La Presse

C'est bien d'épargner pour la retraite. Mais comment faire pour savoir si on épargne assez ? Et comment savoir si notre stratégie est bonne ? Parce que la retraite pourrait durer plus de 30 ans, les réponses à ces questions conditionneront une période importante de nos vies.

L'approche budgétaire

Disons-le tout de suite, la règle des 70 % ne suffit pas à savoir combien on devrait épargner pour la retraite. « Cela reste une bonne référence, mais elle ne suffit pas à un calcul personnalisé des besoins », prévient le planificateur financier Éric F. Gosselin. En effet, comment appliquer le même calcul à une personne qui gagne 30 000 $ annuellement et à une autre qui en gagne le triple ? Plus le revenu s'éloigne de la moyenne, moins la règle des 70 % est pertinente, ajoute M. Gosselin. Le planificateur financier recommande de privilégier une approche budgétaire basée sur les besoins du futur retraité.

Imaginer sa retraite

Pour cela, l'épargnant doit dès à présent imaginer à quoi ressemblera sa vie une fois qu'il sera retraité. « Souvent, il est difficile de préparer sa retraite parce qu'on n'a pas pensé aux projets qu'on aura à ce moment-là », affirme Sylvain B. Tremblay, vice-président d'Optimum Gestion de Placements. Vous manquez d'idées pour votre future retraite ? « Dites-vous que la retraite, c'est samedi tous les jours ! illustre le planificateur financier. Votre retraite ressemblera pas mal à vos samedis d'aujourd'hui. » Ôtez vos dépenses qui disparaîtront une fois que vous serez retraité (trajets domicile-travail, etc.), ajoutez les dépenses liées à vos projets de retraite : vous aurez votre budget de retraite.

Un budget stable

Une fois calculé votre budget de vie à la retraite, prévoyez qu'il atteindra son sommet entre l'âge de 65 ans et celui de 75 ans. « D'expérience, on voit que par la suite, les activités diminuent assez nettement », observe Sylvain B. Tremblay. Et il ne croit pas que le budget explose ensuite en raison des coûts de santé. « On surestime souvent à tort ces dépenses-là », prévient-il. C'est que lorsque les problèmes de santé surviennent, les dépenses liées aux activités diminuent. Le budget annuel devrait donc demeurer stable, voire être supérieur en début de retraite, souligne M. Tremblay.

Sur papier !

Tout ce travail de préparation budgétaire ne devrait pas seulement se faire dans un coin de notre tête, met en garde Éric F. Gosselin. « Cela commence par mettre sur papier nos dépenses présentes, avant de les extrapoler à notre vie de futur retraité », précise-t-il. Et le calcul des ressources doit lui aussi se faire sur papier ou sur un tableur. « Les gens confondent souvent les revenus et les liquidités », explique-t-il, en soulignant que le financement de la retraite ne vient pas seulement des régimes publics et du REER, mais aussi du CELI, de la vente du logement ou du chalet, etc.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • REER ou REEE: lequel choisir?

    REER

    REER ou REEE: lequel choisir?

    Le régime enregistré d'épargne-retraite (REER) est séduisant avec ses promesses d'économies d'impôt. Le régime enregistré d'épargne-études (REEE) est... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer