Si votre rêve est d'entendre votre progéniture faire ses gammes dans la maison et d'assister à ses petits concerts privés, cela pourrait vous coûter cher. Entre le prix des instruments, les cours, les déplacements et les frais divers, inscrire ses enfants à des cours de musique demande un investissement important de la part des parents.

Publié le 11 sept. 2013
Marielle Rougerie LA PRESSE

Cours de musique

Le prix des leçons de musique privées varie en fonction de la formation et de l'expérience du professeur. En règle générale, comptez environ 25 $ la demi-heure et 40 $ l'heure pour une leçon individuelle, voire davantage dans les grands conservatoires (au Conservatoire de McGill, par exemple, un cours privé d'instrument coûte 32,50 $ la demi-heure et 55 $ l'heure). Les prix peuvent aussi augmenter dans le cas de certains instruments plus rares ou si le professeur se déplace à domicile.

Aux cours s'ajoutent l'achat de matériel didactique et de partitions, les éventuels frais d'accompagnement, de concours et d'examens, ou bien ceux pour les ateliers et cours de maître - et plus encore si votre enfant est membre d'un ensemble musical.

En plus des cours d'interprétation, les écoles et conservatoires de musique proposent des cours de théorie, de solfège et d'écoute, ce qui gonfle la note.

Pour une solution de rechange plus abordable, pensez au Conservatoire de musique, présent dans sept villes de la province, dont Montréal. Le Conservatoire s'adresse à des élèves de haut niveau: l'admission se fait à la suite d'une audition et les places sont limitées, mais le coût total d'une année d'études varie entre 425 $ et 460 $, selon le niveau.

Pensez également aux cours offerts dans les centres culturels et communautaires, surtout si votre enfant souhaite jouer d'un instrument populaire (guitare, piano, violon, batterie...). Comptez entre 150 $ et 1200 $ par année, selon le type et la durée du cours, ainsi que l'organisme.

Financement

Au fédéral, un crédit d'impôt non remboursable pour les activités artistiques peut vous permettre d'économiser jusqu'à 75 $ si vous déclarez la somme maximale de 500 $ par enfant pour ses activités.

Au provincial, un nouveau crédit d'impôt remboursable pour les activités des jeunes est mis en place à compter de l'année d'imposition 2013. Vous pouvez obtenir 20 % des dépenses admissibles, et la mise en oeuvre se fera progressivement, sur cinq ans. La première année, les dépenses admissibles sont limitées à 100 $ par enfant, puis elles seront augmentées de 100 $ chaque année, pour atteindre le plafond définitif de 500 $ en 2017.

Les conservatoires octroient aussi des bourses - le plus souvent sur audition - et proposent des concours.

L'instrument : acheter neuf, usagé ou louer

À moins que votre héritier ne fasse du chant, il ne faut pas oublier le coût de l'instrument. Votre apprenti Mozart n'a cependant pas absolument besoin d'un instrument neuf ou qui sort de l'atelier d'un luthier. Certains instruments comme la guitare, la basse, la batterie ou le piano se trouvent facilement usagés. Mais en cherchant bien, on peut dénicher tous les instruments d'occasion, à bon prix. Si votre enfant tient mordicus à jouer de la viole de gambe, de la harpe ou du vibraphone, la note peut toutefois être salée.

Louer l'instrument peut être une bonne idée quand votre enfant commence et qu'il ne sait pas encore s'il va accrocher. Pas la peine, en effet, d'acheter une flûte traversière et tous ses accessoires pour trois leçons. De la même manière, certains instruments - le plus souvent les instruments à cordes, comme la guitare ou le violon - se déclinent en de nombreuses tailles pour être adaptés à la morphologie des enfants de tout âge. Un enfant qui commence les cours de violon vers 3 ou 4 ans aura sûrement besoin d'un violon de taille 1/16, et passera ensuite par un 1/8, un 1/4... jusqu'à son violon entier, vers 11 ou 12 ans. En sept ans, votre enfant pourrait donc avoir six instruments ! Dans ce cas, le mieux est de louer. Cela vous évite également de faire un achat important d'un seul coup et vous laisse le temps de magasiner pour acheter un bon instrument à prix avantageux.

Un autre avantage de la location : dans la plupart des cas, les réparations mineures et l'entretien sont compris dans le prix.

Il est aussi souvent possible de louer un instrument avec option d'achat. Dans ce cas, une partie ou la totalité des frais de location est créditée lors de l'achat.

Si votre enfant veut continuer à jouer et qu'il a atteint un bon niveau, acheter l'instrument semble en revanche une meilleure option. Les instruments loués sont souvent de qualité inférieure ou en moins bon état, et votre enfant aura plus de plaisir à jouer avec un meilleur instrument, à la sonorité supérieure, qu'il aurait lui-même testé et choisi. À long terme, acheter un bon instrument neuf ou usagé est plus rentable, et l'instrument pourra être revendu ou passé à la petite soeur.

Les enfants acquièrent aussi un plus grand sens des responsabilités et de l'engagement dans leur apprentissage de la musique avec un instrument qui leur appartient.

Lorsque vous achetez un instrument neuf ou usagé, et même quand vous le louez, il est préférable que le professeur soit présent. Il pourra vous guider dans votre choix, vérifier que la taille est adéquate et vous diriger vers celui qui correspond le mieux aux besoins de fiston.

Vérifiez également que les instruments, qu'ils soient loués ou achetés, sont protégés par votre assurance - ou achetez une protection spécifique. L'instrument peut être volé, ou si votre enfant tombe à vélo sur le trajet de l'école et endommage son instrument, les réparations peuvent coûter très cher.

Résistez à la tentation d'acheter des instruments à très bas prix sur l'internet. Un violon flambant neuf avec archet et étui pour 30 $ a de grandes de chances de ne pouvoir être utilisé que comme bois de chauffage ou, au mieux, comme jouet. Si vous voulez acheter sur le Net un instrument pour vos bouts de chou, tenez-vous-en aux marques bien établies.

Estimation des coûts :

Cours d'instrument privé : 1300 $ par an en moyenne (entre 15 $ et 55 $ le cours)

Cours théoriques, solfège, formation musicale et auditive : 550 $ par an en moyenne (entre 400 $ et 1000 $ selon le niveau et le nombre d'heures hebdomadaires)

Frais d'examens : entre 20 $ et 80 $ en moyenne selon le niveau de l'élève

Instruments :

Exemples de location:

Saxophone alto : 600 $ par an en moyenne (entre 25 $ et 75 $ par mois)

Guitare acoustique : 240 $ par an en moyenne (entre 10 $ et 150 $ par mois)

Piano numérique et clavier : 600 $ en moyenne par an (entre 20 $ pour un clavier et 200 $ par mois pour un piano haut de gamme)

Violoncelle : 700 $ en moyenne par an (entre 30 $ et 150 $ par mois)

Batterie : 500 $ en moyenne par an (entre 25 $ et 250 $ par mois)

Basse électrique : 360 $ en moyenne par an (entre 15 $ et 60 $ par mois)

Tuba : 1200 $ en moyenne par an (entre 55 $ et 160 $ par mois)

Exemples d'achat neuf :

Saxophone alto : 1000 $ en moyenne (entre 500 $ et 4000 $ et plus)

Guitare acoustique : 500 $ en moyenne (entre 150 $ et 3000 $ et plus)

Piano droit, numérique et clavier : 3000 $ pour un piano droit acoustique, 2500 $ pour un piano numérique, 500 $ pour un clavier, en moyenne

Violoncelle : 2000 $ en moyenne (entre 500 $ et 5000 $ et plus)

Batterie : pour l'ensemble, entre 300 $ pour enfants et 3000 $ et plus

Basse électrique : 800 $ en moyenne (entre 200 $ et 2000 $ et plus) + amplificateur : 500 $ en moyenne (entre 100 $ et 1000 $ et plus)

Tuba : 4000 $ en moyenne (entre 2000 $ et 800 $ et plus)

Accessoires :

Exemples du prix de quelques accessoires :

Cordes : entre 10 $ et 100 $ l'ensemble, selon l'instrument et la qualité

Capodastre : 20 $ Lutrin : 30 $ Câble : 20 $ Écouteurs : 50 $ Métronome : 30 $ Étui : entre 30 $ et 300 $

Partitions, cahiers : entre 5 $ et 50 $ pour chaque livre de partitions

Habits (concert) : 100 $