Des réductions de capacité d’accueil, des fermetures de salles et d’autres mesures liées à la pandémie de COVID-19 imposées par les gouvernements ont catapulté le secteur canadien des arts de la scène vers un important recul financier en 2020.

Publié le 25 janvier
David Friend La Presse Canadienne

Dans un rapport publié cette semaine, Statistique Canada indique que les efforts pour empêcher la propagation du coronavirus au cours de la première année de la pandémie ont conduit les revenus de ce secteur à leur plus bas niveau depuis que l’agence fédérale a commencé à colliger ces données, en 2014.

Dans l’ensemble, les revenus d’exploitation de l’industrie des arts de la scène ont chuté de 31 %, pour s’établir à 1,8 milliard, comparativement à 2,6 milliards en 2018, la dernière année pour laquelle ces données étaient disponibles.

Les plus durement touchées ont été les entreprises à but lucratif du groupe des arts de la scène, qui ont vu leurs revenus d’exploitation chuter de 39,7 %, pour atteindre 942 millions, ce que l’agence a notamment attribué à l’interruption du tourisme international et aux restrictions imposées aux voyages intérieurs.

Les entreprises du Québec ont été les plus touchées par les baisses de revenus, suivies de l’Ontario, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique. Les quatre provinces représentent ensemble près de 95 % des revenus de l’industrie.

Les entreprises à but non lucratif ont également été confrontées à des revers financiers, même si le rapport note que l’impact a été atténué par le soutien des subventions gouvernementales.

Leurs revenus ont chuté de 166,3 millions, principalement en raison de l’évaporation des ventes de billets au guichet, qui ont diminué de 113,7 millions. Les ventes d’abonnements ont chuté de 31 millions.

Dans le même temps, ces organisations à but non lucratif sont devenues plus dépendantes des subventions, des dons, des commandites de sociétés et des collectes de fonds, qui ont fourni 62 % des revenus d’exploitation, par rapport à 46,1 % en 2018, selon les données publiées lundi.

Pour atténuer la baisse des revenus de vente de billets de spectacles, certaines entreprises ont commencé à diffuser en ligne des évènements en direct, ou à vendre des laissez-passer pour visionner des spectacles préenregistrés, ce qui a permis de renforcer les ventes du commerce électronique, qui ont représenté près de 24 % de tous les revenus des ventes.