(New York) Le géant pétrolier américain ExxonMobil a présenté mercredi un plan d’investissements devant lui permettre de doubler ses bénéfices d’ici 2027 par rapport à 2019 tout en augmentant légèrement ses objectifs de réductions d’émissions de gaz à effet de serre.

Publié le 1er déc. 2021
Agence France-Presse

L’entreprise a confirmé vouloir dépenser chaque année entre 20 et 25 milliards de dollars par an dans de nouveaux projets d’ici 2027.

C’est moins que les 30 à 35 milliards que la compagnie avait prévu de débourser chaque année juste avant que la pandémie ne frappe l’économie mondiale et, par ricochet, la demande en énergie.

Le groupe souligne que ses plans pourraient varier en fonction des conditions de marché ou des développements dans les politiques ou les technologies liées aux énergies moins polluantes que le pétrole et le gaz.

ExxonMobil qui, sous la pression des actionnaires, a accueilli cette année dans son conseil d’administration trois membres plus sensibles aux questions environnementales, a aussi confirmé vouloir dépenser 15 milliards de dollars sur les six prochaines années pour réduire les émissions de ses activités existantes et pour des projets moins polluants.

C’est plus que les 3 milliards d’ici 2025 prévus en début d’année. Mais cela ne représente que 10 % à 12,5 % de ses investissements annuels.

« Les améliorations que nous apportons dans nos activités […] devraient nous permettre de doubler notre capacité de bénéfices et de flux de liquidités d’ici 2027 par rapport à 2019 », a souligné le PDG Darren Woods dans un document présentant les nouveaux objectifs.

Ces derniers sont dévoilés alors que la Maison-Blanche multiplie actuellement les attaques contre les majors du secteur, les accusant de profiter des cours assez élevés du brut actuellement.

La porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki a encore jugé mardi « extrêmement contrariant » le décalage entre l’essence qui reste chère aux États-Unis alors que le prix du baril est récemment tombé en quelques jours d’environ 80 à 70 dollars.

ExxonMobil, qui a dégagé 6,8 milliards de dollars de bénéfices nets au troisième trimestre, assure pour sa part se concentrer sur les investissements à forte valeur ajoutée et affirme que plus de 90 % de ses nouveaux projets dégageront une marge de 10 % même si le baril s’échange à 35 dollars.

L’entreprise a aussi affirmé qu’elle allait bientôt parvenir à la réduction de 15 % à 20 % de « l’intensité des émissions de gaz à effet de serre » de ses activités d’exploitation des hydrocarbures par rapport à 2016. Cela ne signifie pas forcément que les émissions baissent, mais que le rapport entre ses émissions et l’énergie produite baisse.

ExxonMobil prévoit de réduire les émissions de l’ensemble de ses activités d’environ 20 % d’ici à 2030 par rapport à 2016.