(Calgary) La Pétrolière Impériale a affiché vendredi un bénéfice de 366 millions pour son deuxième trimestre, pendant lequel sa production a atteint son plus haut niveau en 25 ans pour cette période.

La Presse Canadienne

Le bénéfice par action de la société de Calgary s’est établi à 50 cents pour le trimestre clos le 30 juin, ce qui se comparait avec une perte nette de 526 millions, ou 72 cents par action, lors de la même période en 2020.

Cependant, son profit du deuxième trimestre montrait un recul par rapport à celui du premier trimestre, lorsqu’il s’était élevé à 758 millions. Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation se sont chiffrés à 852 millions, en baisse par rapport à ceux de 1,05 milliard du premier trimestre.

L’Impériale a attribué ce recul à des activités d’entretien planifiées, à affaiblissement des marges en aval et aux taux de change.

La production du deuxième trimestre a atteint en moyenne l’équivalent de 401 000 barils de pétrole par jour, son plus haut niveau pour un deuxième trimestre en 25 ans. Sa mine de sables bitumineux Kearl, dans le nord de l’Aberta, a complété une importante opération d’entretien planifiée au cours du trimestre, en plus d’établir un nouveau record pour la production en un seul moi, soit l’équivalent de 311 000 barils de pétrole par jour, en juin.

L’Impériale a souligné que les effets persistants du climat défavorable pour les affaires en 2020 et de la pandémie de COVID-19 avaient continué d’avoir un impact négatif sur les résultats financiers de l’entreprise pendant la première moitié de 2021, mais que le raffermissement des prix du pétrole brut devrait améliorer les perspectives.

« Les mesures déterminantes que l’Impériale a prises tout au long de la pandémie dans le but d’accélérer les améliorations structurelles des activités ont permis une reprise solide des activités de la compagnie », a affirmé dans un communiqué le chef de la direction de l’Impériale, Brad Corson.

« L’Impériale a un bon élan pour amorcer la deuxième moitié de l’année et est en bonne position pour continuer à tenir ses engagements. »

Le prix moyen du baril de West Texas Intermediate a atteint 62,22 $ US pour les six premiers mois de 2021, en hausse par rapport à celui de 36,66 $ US pour 2020.

Selon M. Corson, maintenant que les activités d’entretien planifiées sont terminées à Kearl et à la raffinerie de Strathcona, la société a l’intention de se concentrer sur l’augmentation de la production et de l’utilisation de la raffinerie et sur la restitution de trésorerie aux actionnaires.