Il semble que l’on se dirige droit vers un conflit de travail sur la Côte-Nord. Quelque 2500 syndiqués d’ArcelorMittal Mines et Infrastructure Canada sont appelés à se prononcer lundi sur une entente dite finale et globale pour laquelle les comités de négociation recommandent son rejet.

André Dubuc
André Dubuc La Presse

C’est ce que rapporte le Syndicat des Métallos dans un communiqué publié à 15 h vendredi.

« Les comités de négociation recommandent le rejet de cette offre formulée aujourd’hui par l’employeur, estimant qu’elle ne satisfait pas les demandes des membres. Advenant le rejet de la proposition par les membres, une grève sera déclenchée immédiatement après le dévoilement des résultats lundi soir », y lit-on.

« Les membres auront l’occasion de se prononcer directement sur cette nouvelle proposition dite ‘finale et globale’ », explique le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

Le syndicat refuse les entrevues avant le vote et ne souhaite pas dévoiler publiquement les détails de l’offre « tant que les membres n’auront pas fini de se prononcer au sujet de celle-ci. »

Le Syndicat des Métallos représente les travailleurs d’ArcelorMittal Mine Canada à Port-Cartier, Fermont et Fire Lake.