(Toronto) Plus d’un cinquième des entreprises canadiennes affirment qu’elles ajusteront le salaire de leurs employés s’ils déménagent à un autre endroit, selon un récent sondage.

La Presse Canadienne

L’enquête de la société de remplacement Robert Half, réalisée auprès de 500 travailleurs et 180 directeurs des ressources humaines, a révélé qu’environ 22 % des employeurs affirment qu’ils ajusteraient le salaire des employés qui déménageraient.

L’enquête a révélé que 44 % des travailleurs envisageraient de déménager, mais seulement 16 % seraient toujours disposés à le faire si cela entraînait une réduction de salaire.

Près de 70 % des entreprises interrogées affirment qu’elles baseraient les salaires sur l’emplacement du bureau de l’entreprise pour l’instant, tandis que 9 % disent ne pas avoir décidé de leur approche.

Les résultats surviennent après que de nombreuses entreprises canadiennes ont autorisé leur personnel à travailler à domicile ces derniers mois, dans l’espoir de ralentir la propagation de la COVID-19 pendant la pandémie.

Certaines entreprises, dont Facebook, ont averti leur personnel que s’ils déménagent hors de la ville et continuent de travailler à distance, leur salaire pourrait être réduit ou augmenté pour s’ajuster aux conditions du marché de leur nouvel emplacement.