(Toronto) La Banque Scotia consacrera 500  millions au cours de la prochaine décennie à un nouveau programme qui vise à éliminer les obstacles à l’enseignement supérieur et à l’avancement professionnel.

La Presse Canadienne

La banque torontoise annonce que le programme ScotiaINSPIRE impliquera des partenariats avec des organismes de bienfaisance, des organismes sans but lucratif et des initiatives communautaires qui fournissent les outils nécessaires pour augmenter les chances de réussite financière des groupes défavorisés.

La Banque Scotia espère que les partenariats augmenteront les taux de diplomation et les inscriptions aux études postsecondaires, aideront les nouveaux arrivants à se sentir chez eux plus rapidement et à trouver un emploi valorisant et élimineront les obstacles à l’emploi et à l’avancement professionnel des groupes sous-représentés.

Le chef du groupe des services bancaires canadiens de la Banque Scotia, Dan Rees, affirme que le programme aura une orientation internationale et nationale afin que l’inclusion économique, la stabilité et la mobilité puissent être assurées par tous.

M. Rees dit que la banque envisageait depuis longtemps de lancer un programme comme ScotiaINSPIRE, mais qu’elle a vraiment pris cette idée au sérieux juste avant le début de la pandémie de COVID-19.

Il a ajouté que lorsque le virus a commencé à se répandre dans tout le Canada, la banque savait qu’il était encore plus important d’aider les communautés marginalisées à renforcer leur résilience économique, alors elle a agi rapidement.