(New York) Uber, le leader mondial de la réservation de voitures de tourisme avec chauffeur, va céder sa division développant et commercialisant des technologies de conduite autonome, ATG, à Aurora, une start-up soutenue par Amazon et Hyundai, selon un communiqué diffusé lundi.  

Agence France-Presse

Le montant de la transaction n’a pas été précisé mais selon les termes de l’accord, les deux entreprises resteront liées : Uber investira 400 millions de dollars dans Aurora et en détiendra 26 %, tandis que son directeur général Dara Khosrowshahi rejoindra le conseil d’administration de la start-up.  

Les employés d’ATG, valorisée à 7,25 milliards de dollars lors d’un dernier tour de table en avril 2019, détiendront eux 14 % d’Aurora.

En acquérant ATG, « Aurora disposera d’une équipe et d’une technologie incroyablement solides, d’un accès clair à plusieurs marchés et des ressources pour mettre en œuvre sa stratégie », a commenté son cofondateur et PDG Chris Urmson, cité dans le communiqué.

« Aurora sera la société la mieux positionnée pour apporter sur le marché les produits de conduite autonome nécessaires pour rendre le transport et la logistique plus sûrs, plus accessibles et moins chers », a-t-il ajouté.

ATG est à l’origine de nombreuses avancées en termes de logiciels, de matériel ou de conception de produits, même si elles n’ont pas toujours retenu l’attention, fait valoir Aurora.  

Em combinant l’expertise des deux sociétés, la start-up espère pouvoir accélérer le lancement de ses premières applications de conduite autonome pour les poids lourds.  

Mais le partenariat devrait aussi lui permettre de développer plus rapidement ses applications pour les véhicules de transport de passagers, y compris ceux de la flotte d’Uber.

Fondée en 2017, Aurora teste pour l’instant ses inventions dans les rues de la baie de San Francisco, des villes de Pittsburgh et de Dallas.

Plusieurs grandes sociétés comme Uber, mais aussi Tesla ou Google, travaillent depuis plusieurs années au développement de voitures sans humains au volant.  

Mais l’essor de cette technologie a été freiné par plusieurs accidents, comme celui d’un véhicule d’Uber qui avait mortellement percuté une piétonne traversant la route de nuit dans l’Arizona en 2018.