Les actions à vote multiple du fondateur sont converties en actions subalternes

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Le fournisseur montréalais de solutions de commerce infonuagiques Lightspeed a annoncé, en fin de journée mardi, une acquisition d’une valeur d’un peu plus d’un demi-milliard de dollars canadiens ayant pour effet de faire disparaître les actions à droit de vote multiple du fondateur et PDG, Dax Dasilva.

Lightspeed acquiert Upserve, une entreprise américaine de logiciels de gestion de restaurants ; une transaction de 430 millions US (environ 555 millions CAN) payable en argent et en actions de Lightspeed.

Pour réaliser la transaction, Lightspeed émet 5,9 millions d’actions. La dilution de l’actionnariat provoquée par cette opération fait glisser le seuil de propriété de Dax Dasilva sous la barre des 12,5 %, un niveau qui entraîne la conversion automatique des actions à droit de vote multiple en actions subalternes. Il s’agit d’une condition rattachée aux actions à vote multiple dans la constitution de l’entreprise.

Avant l’achat d’Upserve, Dax Dasilva contrôlait un peu plus de 13 % des actions en circulation, mais 37 % des droits de vote puisqu’une action à droit de vote multiple conférait à son porteur quatre voix.

Lightspeed compte donc désormais une seule catégorie d’actions en circulation, et les actions à droit de vote multiple contrôlées auparavant par Dax Dasilva sont maintenant des actions subalternes qui comportent une seule voix par action.

Dax Dasilva contrôle donc maintenant 12,2 % des actions de Lightspeed (14,4 millions d’actions). Au cours boursier actuel, cette participation vaut environ 1 milliard CAN.

L’acquisition d’Upserve permet à Lightspeed de faire croître sa part du marché de la restauration aux États-Unis de 7000 emplacements clients additionnels. Le chiffre d’affaires d’Upserve est d’environ 40 millions US.

Il s’agit de la deuxième acquisition de Lightspeed en deux mois, de sa sixième depuis son entrée en Bourse l’an dernier, et de sa onzième au total depuis la création de l’entreprise, il y a 15 ans.

Au début de novembre, Lightspeed avait annoncé l’acquisition de la new-yorkaise ShopKeep au prix de 440 millions US, la plus grosse transaction de son histoire. ShopKeep était un concurrent direct de Lightspeed.

Le titre de Lightspeed s’est apprécié de près de 1 % mardi, à 68 $, à la Bourse de Toronto. L’action est en feu depuis le creux de 10 $ atteint à la fin de l’hiver. Elle a frôlé le seuil des 73 $ vendredi dernier, un sommet historique. L’action de Lightspeed avait été inscrite en Bourse au prix de 16 $ l’année dernière.

L’action de Lightspeed se négocie également à la Bourse de New York, mais depuis le mois de septembre seulement.