Des analystes estiment que Sobeys imitera probablement ses concurrents canadiens en augmentant les frais de ses fournisseurs, une mesure qui, selon eux, pourrait entraîner une hausse des coûts des aliments, réduire le nombre de marques sur les tablettes des magasins et atténuer la concurrence.

La Presse Canadienne

Loblaw a annoncé la semaine dernière à ses fournisseurs que le coût de mise en rayon des produits augmenterait en janvier.

Walmart Canada a annoncé une hausse de ces frais en juillet, ce qui a incité United Grocers, un groupe d’achat national qui représente Metro, à indiquer à ses fournisseurs qu’il s’attendait à obtenir les mêmes réductions de coûts que ses concurrents.

Michael von Massow, économiste en alimentation à l’Université de Guelph, croit que toutes les grandes épiceries suivront probablement ce mouvement pour rester concurrentielles.

L’augmentation des frais sera presque certainement refilée aux consommateurs, a indiqué M. Von Massow, et elle pourrait conduire à une consolidation du choix sur les tablettes des magasins si certains fournisseurs ne peuvent pas se permettre l’augmentation des frais.

Sobeys n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.