(Bruxelles) La Commission européenne a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec le groupe pharmaceutique américain Gilead pour la fourniture de 500 000 doses de remdesivir, un antiviral autorisé dans l’UE pour traiter les malades de la COVID-19.

Agence France-Presse

« Aujourd’hui, nous garantissons l’accès au remdesivir pour le traitement de 500 000 patients qui en ont besoin », a annoncé la commissaire à la Santé Stella Kyriakides dans un communiqué.

« Grâce à nos marchés publics communs, nous donnons aux pays européens les moyens d’unir leurs forces et d’avoir accès aux équipements et aux médicaments essentiels », a-t-elle expliqué.  

Le groupe Gilead produit le Veklury, la marque du remdesivir. L’accord annoncé par Mme Kyriakides prévoit la possibilité d’augmenter l’offre au-delà des 500 000 doses.

Tous les pays de l’UE, les pays membres de l’Espace Economique Européen, le Royaume-Uni et six pays candidats (Albanie, Macédoine du Nord, Monténégro, Serbie, Kosovo et Bosnie-Herzégovine) bénéficient de ces achats.

« Le Veklury est, à ce stade, le seul médicament bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l’UE pour le traitement de patients ayant besoin d’un apport en oxygène », précise la Commission européenne.

Un précédent contrat avec le groupe américain a permis la distribution de 33 380 traitements de Veklury dans l’UE et au Royaume-Uni depuis le mois d’août, a rappelé la Commission.