(Toronto) Le chef de la direction de la Financière Manuvie a expliqué jeudi que la pandémie de COVID-19 avait eu un impact significatif sur la performance de son entreprise au deuxième trimestre, mais il s’est néanmoins dit convaincu que l’assureur saurait rebondir.

La Presse canadienne

Roy Gori a indiqué jeudi aux analystes que la pandémie avait eu un impact négatif sur les ventes et que les investissements avaient généré des rendements inférieurs aux attentes, car plusieurs pays dans lesquels l’assureur torontois est en activité ont été paralysés par des mesures visant à ralentir la propagation du nouveau coronavirus.

M. Gori s’est dit optimiste pour Manuvie puisqu’il estime qu’elle a livré des résultats solides et a fait des progrès significatifs dans la réduction des risques face aux difficultés économiques.

Manuvie a publié, tard mercredi, ses résultats financiers pour le deuxième trimestre. Son profit net a été réduit de moitié par rapport à celui de la même période l’an dernier.

L’assureur a fait état d’un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 727 millions pour le trimestre clos le 30 juin, comparativement à celui de 1,47 milliard du deuxième trimestre de 2019.

Le bénéfice par action de Manuvie a atteint 35 cents pour le plus récent trimestre, en baisse par rapport à celui de 73 cents d’il y a un an. Il était cependant supérieur à celui de 8 cents par action attendu par les analystes, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.